In These Words T1 - Par Jun Togai & Narcissus (Trad. Aude Merchiers) - Taifu Comics

25 novembre 2014 0 commentaire
  • Après avoir participé à l’arrestation d’un tueur en série, un profiler est amené à devoir recueillir ses aveux. Cependant nuit après nuit, à la suite de leurs entretiens, le jeune profiler se trouve tourmenté par un cauchemar dans lequel un homme le torture, tout en lui répétant qu’il l’aime. Peu à peu sa perception entre rêve et réalité s’effrite…

Le Japon contemporain. Profiler formé aux États-Unis, Katsuya Asano a travaillé avec la police de Tokyo à l’arrestation d’un tueur en série qui sévissait depuis plusieurs années. Le cas n’était pas particulièrement complexe mais présentait un caractère incongru pour le jeune profiler. Le tueur torturait des hommes de toutes les façons inimaginables, mais sans jamais leur faire subir de sévices sexuels.

Cependant le travail de Katsuya Asano n’est pas encore fini. En effet le tueur, Shinohara Keiji, a accepté de faire des aveux complets, uniquement si c’est le profiler qui a participé à son arrestation qui les recueille. C’est ainsi que Katsuya Asano se retrouve à lui rendre visite tous les jours, dans une maison vide, avec pour unique gardien un inspecteur chevronné. En effet la police garde le tueur à l’écart des médias, au vu du caractère sensationnel et particulièrement sordide de l’affaire.

Le contact entre les deux hommes est tendu et rapidement un jeu de séduction pervers se met en place, mené par Shinohara Keiji qui ne cache pas sa fascination et son goût pour le jeune profiler. Ce dernier se trouve parallèlement à cela tourmenté toutes les nuits par un cauchemar dans lequel il se trouve être la victime d’un sadique, qui ressemble petit à petit à Shinohara Keiji…

In These Words T1 - Par Jun Togai & Narcissus (Trad. Aude Merchiers) - Taifu Comics
© 2011 Guilt|Pleasure by Libre Publishing / Taifu Comics

Yaoi manga [1] de grande qualité, In These Words revêt la forme d’un thriller psychologique, sur le thème de la perte de repère avec la réalité, pour conter à ses lecteurs une histoire d’amour entre hommes particulièrement malsaine et étrange. Le récit alterne les séquences d’entretien, au cours desquels on ne sait plus trop qui interroge qui, et les rêves mettant en scène des passages particulièrement crus et violents, au cours du quel Katsuya Asano se fait violer sans détour, devenant le jouet d’un mystérieux sadique.

Le récit invoque un ensemble de codes classiques du thriller comme le tueur manipulateur, le profiler victime, le huit-clos angoissant et les confidences troublantes. La dimension psychologique n’a au final rien à envier à la sensualité, forcément attendu, dans ce genre d’œuvre. La dimension malsaine se trouve ainsi parfaitement intégré à un récit étrange, où le fantasme a la part belle.

Œuvre atypique, l’histoire éditoriale de In These Words est tout aussi étonnante. En effet au commencement il y a un cercle amateur yaoi américain, Guilt Pleasure, constitué de deux auteures, Jun Togai et Narcissus. Publiée initialement sur internet, leur œuvre a connu un tel succès que la célèbre maison d’édition japonaise Libre Shuppan, spécialisée dans le yaoi, acheta les droits pour la publier en volume relié. Édité par la suite en Corée du sud, en Chine et en Allemagne, c’est donc un phénomène du Boy’s Love qui nous arrive France [2]. La série est d’ailleurs toujours en cours, et compte pour le moment deux tomes.

Une œuvre aux confluences diverses, entre États-Unis et Japon, dans laquelle ce genre si typiquement japonais qu’est le le yaoi, rencontre celui du thriller à l’américaine, qui fait le bonheur du cinéma et des séries TV. Le graphisme présente la même hybridation : une base indéniablement manga, avec une approche plus occidentale dans le volume des visages et des corps, pour un résultat qui impressionne, tant chaque page apparaît soignée, bien agencée.

JPEG - 83.4 ko
© 2011 Guilt|Pleasure by Libre Publishing / Taifu Comics

Une œuvre qui se veut choc, à l’ambiance étouffante et glauque, évidemment réservée à un public adulte et averti, et qui se paie le luxe d’annoncer l’ambition de développer une véritable histoire d’amour. Après tout, dans une œuvre jouant autour de la barrière entre réalité et rêve, où les choses ne semblent jamais être ce qu’elles sont, tout est possible.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

In These Words T1. Par Jun Togai (dessin) & Narcissus (scénario). Traduction Aude Merchiers. Taifu Comics, collection "Yaoi". Sortie le 14 novembre 2014. 240 pages. 9,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Visiter le site de Guily Pleasure

Lire notre article "Les dessous du Yaoi"

[1Rappelons quelques termes, même si leur définition n’est pas absolue :
- Yaoi : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes,
- Boy’s Love est un terme synonyme, tout comme Shonen ai.
Notons qu’en occident, certains amateurs différencient le Yaoi du Shonen ai, en considérant que le premier implique nécessairement un caractère pornographique, tandis que le second peut être grand public. Dans ce cadre, le Boy’s Love devient le terme général, et le Yaoi et le Shonen ai ses deux sous-catégories.

[2Signalons que Taifu Comics a proposé en avant première, à la Japan Expo de cette année, une édition deluxe et collector du tome un de In These Words.

  Un commentaire ?