Vies Parallèles - Par Olivier Schrauwen (trad. V. Zimerman et T. Groensteen)

5 juin 2018 0 commentaire
  • Le futur, avec ou sans aliens, vu par une voix originale belge. Entre Moebius et Fluide Glacial, science-fiction érotique et délires autocentrés.

Les aliens sont parmi nous. Pas toujours sous forme d’invasion aérienne, mais aussi par une prise de contrôle psychologique. D’ailleurs, dans le futur, nos vies n’auront rien à voir avec la réalité d’aujourd’hui. Et pas seulement sur le plan technologique. Dans les relations sentimentales, la sexualité... Des thèmes parmi d’autres, abordés par une esthétique qui assume une fantaisie graveleuse, à mi-chemin entre Moebius et Fluide Glacial.

Olivier Schrauwen, auteur flamand écrivant en anglais, présente six nouvelles graphiques au texte subtil, très élégant, créant le contraste avec des illustrations modernistes, aux personnages souvent figés. A cet égard, la force de ses narratifs et voix off domine un dessin (volontairement ?) sobre. Pas toujours facile de rentrer dans ces histoires, ni de ne pas s’agacer de ses obsessions hermaphrodites à l’érotisme potache. Mais cet univers reste cohérent, et développe souvent un certain charme. L’auteur se rapproche même parfois d’une école intimiste américaine, mêlant malaise social et idées fixes. Schrauwen évoque davantage l’école française quand il invente un monde où la science est au service d’un hédonisme pacifique.

Publiées dans des revues plutôt avant-gardistes un peu partout en Europe (seul Anciens et Nouveau Mondes semble inédite) ces histoires courtes rappellent que la BD aime parfois bousculer les formes établies, avec des perspectives d’ouverture vers d’autres arts.

Vies Parallèles - Par Olivier Schrauwen (trad. V. Zimerman et T. Groensteen)
© Actes Sud l’AN2 2018

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

  Un commentaire ?