Soirée d’un faune - Par Florent Ruppert & Jérome Mulot - L’Association

3 novembre 2018 0 commentaire

Florent Ruppert et Jérôme Mulot sont des habitués de l’expérimentation graphique, même s’ils ne dédaignent les récits plus traditionnels. Évoluant aux confluences de la bande dessinée et de l’art contemporain, ils sont tous deux autant scénaristes que dessinateurs, n’hésitent pas à tenter de nouvelles approches et à créer avec d’autres auteurs (Bastien Vivès notamment), en particulier chez L’Association, la maison qui les édite quasiment depuis leurs débuts.

Soirée d’un faune ne fait pas exception et fait même partie de leurs œuvres les plus originales. Il s’agit en effet d’un grand dessin, de plus d’un mètre carré, qui une fois plié adopte le format d’une carte routière. Le jaune de la « couverture » - si l’on peut nommer ainsi le premier dessin visible quand la « carte » est pliée - comme le format sont des références directes aux cartes Michelin. Nous pouvons donc choisir notre mode de lecture : naviguer à vue dans le dessin au format poster ou suivre le pliage pour inventer une histoire.

Mais l’innovation ne se limite pas à la création de ce « livre-objet ». Le point de départ de ce grand dessin est peut-être encore plus intriguant. Car il est poétique et musical. Soirée d’un faune est un écho graphique au poème de Stéphane Malarmé L’Après-midi d’un faune, qui a lui-même inspiré Claude Debussy pour son Prélude à L’Après-midi d’un faune. Ainsi, le poème est composé de 110 alexandrins, l’œuvre symphonique de 110 mesures et le dessin de 110 danseuses et danseurs. Le tout forme comme un ballet contemporain, qui est aussi un panorama et un jeu de parcours, alliant la rigueur de la réponse à la contrainte et la légèreté des thèmes et des dialogues imaginés par Ruppert et Mulot.

Les auteurs présentent succinctement leur Soirée d’un faune : « ce ballet dessiné [...] se propose de dépeindre le moment qui suit cet après-midi, comme si le faune de Mallarmé avait continué son après-midi en enjambant le cours des années et s’était retrouvé dans une soirée du XXIe siècle ». Et quelle soirée ! Il y est beaucoup question de fesse, de drogue, d’alcool et bien sûr de danse et de musique, dans un joyeux bazar coloré et plein de détails incongrus.

Quoiqu’un peu superficiel, ce « ballet dessiné en un acte » est étonnant et plutôt réjouissant. Ludique et brillamment composé, il gagne à être lu et observé tout en écoutant la musique de Debussy.

Soirée d'un faune - Par Florent Ruppert & Jérome Mulot - L'Association
Soirée d’un faune © Ruppert & Mulot / L’Association 2018

FH

Soirée d’un faune - Par Florent Ruppert & Jérôme Mulot - L’Association - 11 x 15 cm plié & 132 x 100 cm déplié - quadrichromie - parution le 12 septembre 2018.

Consulter le site des auteurs.

L’Association organise en cette fin d’année une « dédinoël » : tous les détails sont consultables sur le tumblr de la maison d’édition.

Lire également sur ActuaBD :
- Panier de Singe – Par Florent Ruppert et Jérôme Mulot – L’Association
- Angoulême 2009 : La Maison Close de Ruppert et Mulot, une « liberté en bas résille » ?
- La Grande Odalisque – Par Vivès, Ruppert & Mulot – Dupuis
- Ruppert & Mulot ("La Grande Odalisque") : " On est trois auteurs masculins et ce sont trois personnages féminins, ce n’est pas un hasard. "
- Un Cadeau : le happening de Ruppert & Mulot
- "La Technique du périnée" ou les frasques d’une génération pas si fantasmée
- "Les Week-end de Ruppert & Mulot" : ça décoiffe !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?