Willem libéré et célébré par Libé

tout public 🛒 Acheter

RETRAITE. Le dessinateur historique de Libération a donc pris sa retraite après un ultime numéro spécial publié le 31 mars 2021 entièrement dédié et consacré à son travail . Une sortie en fanfare, méritée, en raison de son travail pour le journal depuis 40 ans.

« On aura toujours besoin de se foutre des gens. » voila comment s’ouvre cet ultime numéro, comme une évidence. L’équipe de Libération s’est déplacée sur l’île de Groix afin d’interviewer cette légende du dessin de presse. Ils sont rentrés le cœur léger, et font le récit de cette journée hors du temps passé avec Willem dans tout ce qu’il a de plus simple et tranquille. Un taiseux sympathique qui explique qu’il n’est plus à l’aise avec le numérique et que ses 80 ans était une bonne opportunité pour lever un peu le crayon afin de jouir des embruns.

La part belle est ensuite faite aux témoignages de personnalités. Nous retiendrons le texte de Bayon qui raconte comment il l’a fait rentrer au journal. Celui du peintre Ernest Pignon Ernest qui indique que « ...dans ces temps où des images sans consistance submergent le champ du visible, affirmer le dessin : la pensée et la main, l’humanité, c’est presque de l’ordre de l’éthique. ». Et surtout, celui de Coco qui résume parfaitement qui est Willem et ce qu’il représente pour sa génération : « Il transcende toute cette merde et vous la jette à la gueule. Alors vous riez... »

L’ensemble du numéro est ponctué par les dessins de l’auteur en une orgie graphique extraordinaire témoignant de son génie. Il se termine par un émouvant passage de témoin : une lettre à la dessinatrice Coco, gage de confiance à la nouvelle dessinatrice.

Willem, facétieux et élégant. Comme toujours.

FRsl

À lire sur Actuabd.com :
Willem libéré et célébré par Libé La chronique des "Imbuvables"
- La chronique de "Willem Akbar !"

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD