Je t’aime Suzuki !! T8 - Par Go Ikeyamada (Trad. Satoko Fujimoto) - Kurokawa

29 septembre 2014 0
  • À l'âge de treize ans, Hikaru et Sayaka se sont rencontrés et aimés. À quinze ans, ils ont été séparés et se sont perdus de vue. À dix-sept ans, ils se retrouvent enfin mais Sayaka n'est plus la même alors que les sentiments d'Hikaru n'ont pas changés. Cet amour a-t-il encore un espoir et un sens ? C'est ce que nous propose de découvrir cette série toute mignonne, fort sympathique.

Shôjo manga [1] de Go Ikeyamada, Je t’aime Suzuki !! a été publié au Japon de 2008 à 2012, et compte en tout 18 tomes. Il s’agit de la seconde série de Go Ikeyamada publiée en France : Prince Eleven, son œuvre précédente, a également été publié chez Kurokawa [2]. La mangaka qui a débuté sa carrière en 2003, a encore à son actif d’autres séries plus anciennes, non publiées en France [3].

Le titre du manga fait référence à deux garçons portant le même nom de famille : Hikaru Suzuki, dynamique et chaleureux qui rêve de devenir joueur professionnel de basket, et Shinobu Suzuki, fils de bonne famille, arrogant et fier. Leur seul point commun se trouve être Chihiro Itô, amie d’enfance d’Hikaru, amoureuse secrètement de lui, dont Shinobu est amoureux ! La situation relève du triangle amoureux jusqu’à l’apparition de la timide Sayaka Hoshino, passionnée de théâtre, dont Hikaru va tomber éperdument amoureux.

Go Ikeyamada a un trait relativement classique pour un Shôjo manga : cadres resserrés sur les visages, grands yeux, souvent très profonds, et chevelures amples. Son style demeure cependant clair et précis. Les pages sont toujours très nettes et la mangaka se permet régulièrement quelques poses plus dynamiques, réussies et convaincantes.

Le récit se déroulant en deux temps, époque « collège » puis « lycée », les personnages vieillissent, passant du statut d’enfant à celui de jeune adulte, de façon là-aussi convaincante.

Du côté de l’ambiance, la part belle est faîte à l’humour, avec régulièrement des têtes lorgnant vers le SD [4], tout en proposant des passages plus émotionnels et dramatiques, mettant en scène les résolutions et les sentiments des personnages. Un équilibre qui tire tout de même essentiellement vers le bon enfant.

Je t'aime Suzuki !! T8 - Par Go Ikeyamada (Trad. Satoko Fujimoto) - Kurokawa
Hikaru et Chihiro : les amis d’enfance trop proches ?
© 2008 Go Ikeyamada / SHOGAKUKAN / Kurokawa

Le premier acte du manga, s’étalant des tomes un à sept, prend place au collège lorsque nos jeunes héros sont âgés de treize ans. Après deux ans et quelques mésaventures, la situation semble arriver à une issue heureuse avec la mise en place des couples attendus : Hikaru et Sayaka d’un côté, et Shinobu et Chihiro de l’autre.

Un événement va pourtant tout remettre en question : Sayaka déménage et promet de contacter Hikaru dès qu’elle connaîtra sa nouvelle adresse. Malheureusement, elle ne donnera plus de nouvelles, ne répondant pas non plus sur son portable. Voyant Hikaru sombrer dans la déprime, Chihiro décide de rester auprès de lui pour le soutenir, et d’entrer dans le même lycée que lui... alors qu’elle avait convenu de suivre Shinobu dans un autre établissement. Il s’en suit une dispute et la séparation du jeune couple.

Nous retrouvons deux ans plus tard Hikaru et Chihiro, âgés de dix-sept ans, étudiant dans le même lycée et toujours amis. Chihiro apparaît une nouvelle fois tiraillée entre sa situation d’amie fidèle et ses sentiments refoulés. Une sorte de retour à la case départ, jusqu’au jour où une nouvelle publicité, diffusée un peu partout, mettant en scène une jeune fille ressemblant étonnamment à Sayaka, sème le trouble !

Un amour transcendant même la "mort" ?
© 2008 Go Ikeyamada / SHOGAKUKAN / Kurokawa

C’est sur ce rebondissement que débute le tome huit. Go Ikeyamada nous propose une explication à la fois simple et dramatique : deux ans auparavant, Sayaka a été victime d’un accident dans lequel ses parents sont morts. De son côté, elle a été frappée d’amnésie et a débuté une nouvelle vie, avec un petit ami, avec qui, nous explique-t-on, elle est liée corps et âme.

Le rebondissement est rocambolesque, mais peu importe, ce qui compte c’est bien la nouvelle configuration des personnages et de leurs choix. Sur ce point, Go Ikeyamada déploie un véritable talent pour nous plonger dans la complexité des sentiments de ses personnages.

Des moments touchants, un peu de drame et une bonne dose d’humour, sont autant de qualités qui font de Je t’aime Suzuki !! un Shôjo manga classique, entraînant et plaisant. Pour les amateurs de romance initiatique et tourmentée !

Un nouveau départ pour Hikaru qui décide de reconquérir Sayaka même si elle ne se souvient plus de lui
© 2008 Go Ikeyamada / SHOGAKUKAN / Kurokawa

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Je t’aime Suzuki !! T8. Par Go Ikeyamada. Traduction Satoko Fujimoto. Kurokawa, collection "Shôjo". Sortie le 28 août 2014. 192 pages. 6,80 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

[1Shôjo : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale des adolescentes.

[2Prince Eleven (2006-2008) : Shôjo manga sur fond de football, comptant 10 tomes. Publié chez Kurokawa.

[3Les autres séries de Go Ikeyamada :
- Ookami Nanka Kowakunai !? (2003) : 1 tome,
- Get Love !! - Field no Ouji-sama (2003-2004) : 7 tomes,
- Moe Kare !! (2005-2006) : 7 tomes.

[4SD pour super deformed : désigne un style de dessin dans lequel un personnage est dessiné avec une tête énorme et un corps bien plus petit.

  Un commentaire ?