Les Anciens Astronautes - Par Vincent Pompetti - Tartamudo

17 juillet 2015 2 commentaires
  • {Les Anciens Astronautes} propose un voyage haletant entre deux planètes, à la rencontre de diverses civilisations et d'étranges créatures… Un récit de science-fiction doté de plusieurs niveaux de lecture.

Sur une planète appelée La Plaine, située dans la constellation des Forêts, une enquête bascule soudainement au moment où l’on se rend compte que les criminels n’ont rien d’humain, sont presque immatériels, et en tout cas dotés d’une force surnaturelle.

C’est par Onys, qui conduit la narration, que les doutes émergent : elle sort régulièrement de ses cauchemars le souffle court, devinant à ses côtés une présence presque imperceptible dont les manifestations vont profondément bouleverser sa perception des choses.

Héritière de la dynastie Di Chieti, sur la planète Omande, Onys va se retrouver au cœur de plusieurs conflits, à la fois contre des ennemis bien réels, mais surtout contre des forces venant du plus profond de son être. Au cours de sa mission pour ramener la paix dans la constellation des forêts, une paix qu’elle doit également trouver en elle, la réalité s’entremêle avec la fiction, la réalité avec le rêve, et le matériel avec l’onirique. Épaulée par Yulunga, une bien mystérieuse créature, chamane, Onys fera la découverte d’anciens mythes : et si, depuis toujours, il y avait eu autre chose ?

Les Anciens Astronautes - Par Vincent Pompetti - Tartamudo

On retrouve çà et là dans Les Anciens Astronautes quelques-uns des éléments de la théorie, grand succès éditorial dans les années 1960 et 1970, qui postule que des extra-terrestres auraient artificiellement créé l’humanité. L’idée que des puissances, ni entièrement divines, ni entièrement humaines, soient les créatrices de l’humanité et détiendraient des vérités accessibles aux seuls initiés, sous-tend la véritable structure d’un univers envisagé comme peuplé d’entités diverses avec des créatures hybrides, humaines, frappées de mysticisme, capables de voyager entre plusieurs dimensions, tel que Yulunga.

Les personnages, parmi lesquels on remarque particulièrement les filles, sont formidablement dessinés à l’aquarelle par Vincent Pompetti, au sein de décors mélangeant nature et futurisme. L’ouvrage, soutenu par l’association Pegasus & co, une association d’artistes promouvant les projets indépendants, et la maison d’édition Tartamudo, a aussi été en partie financé via la plateforme de crowdfunding Ulule, qui a permis de rapporter plus de 7500€, soit plus de deux fois l’objectif initial de 3000€. Ce succès permet d’offrir un produit très soigné (près 170 pages en couleurs, un album à couverture cartonnée, alors qu’une couverture souple avait été initialement envisagée), de financer une version collector, et même d’offrir une bande-annonce digne du cinéma. Un dossier graphique de 24 pages est à découvrir en fin d’ouvrage. Richement illustré, et bien utile pour se repérer dans ce récit très dense, il nous dévoile en détail les personnages, animaux et lieux de cette aventure, dans laquelle sont posées toutes les bases pour des tomes ultérieurs.

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Chez Tartamudo on a jamais eu la suite de Abaak L’apocalypse des batailles, c’est en cours ou c’est aux oubliettes ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par José Jover le 27 juillet 2015 à  04:03 :

      Bonjour Romain,
      La BD "Abaak l’apocalypse des batailles" du Puvilland’s Team, hélas, ne connaîtra pas de suite sous forme d’album papier pour l’instant. Croyez bien que nous en sommes les premiers désolés.
      Les raisons, dans ce cas précis, en sont internes à notre structure et ne nécessitent pas obligatoirement une explication publique : exceptés aux seuls lecteurs ayant acquis le tome 1.
      Ces derniers peuvent nous envoyer un e-mail auquel nous répondrons personnellement et systématiquement pour leur signifier précisément ces raisons directement.
      Nous avons publié les tomes 2/2 de pratiquement toutes nos publications, mais certains albums de ces séries en deux tomes, peuvent prendre plus de temps que prévu à réaliser. Cela est le fait de nombreuses contraintes ou contretemps indépendants de notre volonté, tout comme chez nombres d’autres éditeurs. Donc acte.
      Merci de votre intérêts pour nos productions.
      Bien cordialement, José Jover.

      Répondre à ce message