Tronchet sort son film et le raconte

8 août 2002 0 commentaire
  • Le 26 juin, est sorti au cinéma le premier film de Jean-Claude Tergal, "Le nouveau Jean-Claude", très vaguement inspiré du personnage créé par Tronchet pour Fluide Glacial. C'est Tronchet en personne qui l'a réalisé. Il raconte cette prodigieuse aventure dans un savoureux livre: "Les aventures d'un film".

Tronchet sort son film et le raconte Réaliser un film, pour un auteur de bande dessinée, c’est à la fois un immense rêve et un véritable enfer. Car il est rare que l’auteur ait la chance de pouvoir vraiment participer à la réalisation. En général, on prend un univers à succès, on demande l’avis de l’auteur et, une fois le contrat signé, on ne s’en occupe plus. "C’est pas le même métier, vous comprenez !". Et on le trahit sans vergogne.

Tronchet, lui, a tout fait. L’univers de base (ses albums chez Fluide), son adaptation au cinéma, le scénario, et toutes les versions successives, refusées par les producteurs, de celui-ci, le casting, le tournage, le mixage, le choix des musiques, tout, tout, tout !

Il en raconte toutes les étapes dans "Les aventures d’un film", un petit livre passionnant — car il permet de voir des coulisses la réalisation d’un film et d’en comprendre toutes les étapes — et hilarant — car Tronchet est né humoriste et on ne se refait pas.

Le concept de la mise en page n’est pas des plus évidents : un texte central principal est entouré de deux colonnes où courtes impressions, petites anecdotes et réflexions plus ou moins intéressantes se succèdent. On fait donc des allers et retours systématiques de page en page pour suivre l’un et l’autre. Mais la qualité de l’ensemble explique cette petite incohérence de maquette.

Les photos sont nombreuses, les crobards de Tronchet ajoutent encore de petites touches d’auto-ironie à un texte déjà très drôle par lui-même. Les fans de l’auteur de Jean-Claude Tergal ne seront pas déçus. D’autant plus qu’il le complète de souvenirs sur son spectacle one-man-show, la précédente de ses grandes folies. Tronchet est un inconscient, mais il assume. Tant qu’il nous fait rire, qu’il continue !

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?