Un Faux Boulot - Par Le Cil Vert - Shampooing/Delcourt

2 septembre 2015 0 commentaire
  • Souvenirs "professionnels" mouvementés pour un dessinateur de BD : quelques années d'accompagnement de handicapés hors de leur milieu protégé. Un regard introspectif touchant doublé d'une découverte saisissante du milieu du handicap physique et mental.

Faux ? Petit, plutôt, ce boulot que Jean a dégotté. Il accompagne des groupes de personnes handicapées lors de sorties, voyages, séjours de vacances. Armé de sa seule bonne volonté, sans diplôme d’éducateur spécialisé ou d’infirmier psy, le voilà confronté, à chaque occasion, à des pathologies très lourdes et souvent surprenantes. Au-delà de ces engagements précaires, deux femmes complètent le paysage : la charmante Clara, collègue bienveillante, et l’ombre lourde de la mère de Jean, veuve angoissée par l’absence de perspectives de son rejeton.

Un Faux Boulot ne joue pas seulement sur l’émotion des situations dans cette micro-société en souffrance, à l’écart du monde. On apprend aussi beaucoup, en commençant par ces classifications glaçantes du handicap en France en fonction de ses troubles moteurs ou psychiatriques. Ainsi un C4 n’a rien à voir avec un D2.... La différence des situations successives entraîne moult soucis, et on retient surtout la difficulté à gérer les élans amoureux et les relations sexuelles, car oui, il y en a. Sans compter ces moments stupéfiants où un semblant de normalité apparaît, créant le malaise parmi les accompagnants...

Et puis Le Cil Vert (quel pseudo !) se met aussi en scène sans hésitation, livrant ses angoisses, ses propres failles et surtout sa constante peur de mal faire, son absence de compétences professionnelles. Au bout du compte, s’impose la certitude qu’un tel récit devait exister. Pour témoigner, pour informer, et pourquoi pas, militer.

Un Faux Boulot - Par Le Cil Vert - Shampooing/Delcourt
© Delcourt 2015

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

A lire aussi sur un thème proche la chronique de Fables Psychiatriques

  Un commentaire ?