Joris Chamblain et Olivier Supiot : « La BD jeunesse est un monde où le merveilleux est une affaire sérieuse… »

11 mai 2017 0 commentaire
  • Rencontre avec Joris Chamblain (scénariste) et Olivier Supiot (dessinateur) que la passion de l’aventure a réuni pour le meilleur et pour notre plus grand plaisir ! Ils nous parlent de leur œuvre commune, « Lili Crochette et Monsieur Mouche » dont le premier tome, « Le fléau du bord de l’eau », est sorti en mars dernier.
Joris Chamblain et Olivier Supiot : « La BD jeunesse est un monde où le merveilleux est une affaire sérieuse… »
Joris Chamblain, scénariste
Joris Chamblain © Tous droits réservés

- Comment s’est déroulée cette première collaboration ?

Joris Chamblain : À merveille ! Après avoir été réunis par Pascal Mériaux, notre éditeur aux éditions de la Gouttière, Olivier et moi avons longuement discuté de nos envies sur le projet, des perspectives de la série, puis je me suis mis pour de bon à l’écriture. Nous avons travaillé à fond le crayonné, pour le peaufiner au maximum. Ça a été l’étape la plus fastidieuse, car quand on fait une série pour la jeunesse, il faut s’assurer de la fluidité de lecture. Une fois le crayonné nous satisfaisant, Olivier a réalisé toute la couleur d’une seule traite ! Et il n’y avait rien à redire, c’était parfait ! Moi, de mon côté, j’ai continué l’écriture et... j’ai bouclé les tomes 2, 3 et 4 !

JPEG - 14.3 ko
Olivier Soupiot, dessinateur
Photo DR. © Ed. La Gouttière

Olivier Supiot : C’est Pascal Mériaux qui le premier a pensé que nous pourrions nous entendre pour travailler ensemble, il ne s’est pas trompé, j’ai eu personnellement beaucoup de plaisir sur l’élaboration graphique de l’univers de Lili Crochette. Joris est précis sur son scénario, il a une tendresse particulière pour chacun de ces personnages, on vit cette expérience avec un respect mutuel et l’envie de faire partager aux petits et grands lecteurs des aventures qui nous ressemblent.

- Joris Chamblain, cette fois-ci, vous abordez le thème de la piraterie. Qu’est-ce qui vous a amené à cela ?

Joris Chamblain : Il y a quelques années, en 2010 je dirais, j’ai inventé un petit personnage sur un coin de page. Elle s’appelait « Enola, graine de pirate ». C’était de la piraterie et des animaux fantastiques. J’ai vite compris que le concept était un peu trop riche et qu’il y avait matière à deux séries. J’ai donc coupé en deux. Le prénom et les animaux fantastiques sont restés d’un côté pour ma première série aux éditions de la Gouttière, mais le goût du large et des embruns était encore bien présents ! Alors est née la petite Capitaine Crochette, sous forme de poème, puis de textes pour la jeunesse. Mais au bout du compte, je suis revenu à mes premières amours et j’ai écrit cette aventure en BD. Il y a trois ans, j’ai parlé à Pascal de mon envie de raconter les aventures de cette petite pirate et quand j’ai découvert le format de la série « trappeurs de rien » chez le même éditeur, j’ai compris ce que je devais faire !

- Elisabeth est une petite fille espiègle et intrépide. Comment avez-vous conçu ce personnage ?

Joris Chamblain : Il y a un début de réponse à la question précédente sur ses origines. J’ajouterais que cela s’est fait petit à petit. D’abord, elle s’appelait juste Capitaine Crochette, puis le prénom Lili est apparu, sans doute à cause de Lili la tigresse dans Peter Pan. Plus tard, je me suis dit qu’elle était trop petite pour avoir un gros perroquet. Un colibri me semblait plus à son échelle et, ô joie, on les appelle aussi les oiseaux-mouches ! Le titre « Lili Crochette et Monsieur Mouche » était tout trouvé ! Quant à son caractère, il est très simple pour plus d’efficacité : Lili déteste qu’on l’oblige à faire quelque chose, ou qu’on l’empêche de faire quelque chose. Comme moi, en fait... Avec un tel point de départ, c’est limpide, direct et propice à de nombreuses situations. Lili voulait jouer dehors, mais elle est bloquée dans sa chambre parce qu’il pleut ? Très bien ! Elle va tout faire pour que la pluie s’arrête ! Vous voyez ? C’est simple !

- Quelles ont été vos inspirations dans la création visuelle et l’écriture de cette histoire ?

Joris Chamblain : De mon côté, si les noms de personnages principaux sont très liés à Peter Pan, c’est surtout la saga « Pirates des Caraïbes » qui m’a inspiré. Dans le premier épisode, on suit la vie d’Elizabeth Swan, fille de gouverneur et fan de pirates... Il semblerait que notre petite Lili lève le voile sur une partie cachée de l’enfance de ce personnage ! Après, ma source d’inspiration est ce que je garde de l’imaginaire collectif autour des pirates. Je n’ai pas de limites. Il y a de la magie vaudou, un naufragé solitaire, des fantômes, des sirènes... C’est un univers riche auquel on peut associer beaucoup de choses. Je ne serais pas étonné que Lili découvre un dinosaure sur une île perdue !

Olivier Supiot : J’ai toujours été fasciné par l’univers des pirates. La liberté, l’aventure, la beauté des paysages, la mer et ses secrets, les trésors cachés, la découverte, les iles et leurs mystères. La piraterie et une merveilleuse et inépuisable réserve à histoires. Et nombreuses sont les images qui hantent nos esprits.

JPEG - 111.9 ko
Lili Crochette et Monsieur Mouche T.1 de Joris Chamblain & Olivier Supiot
© Editions de la Gouttière

- Olivier Supiot, il y un contraste fort entre le traitement graphique des personnages et leur environnement qui s’avère beaucoup moins détaillé. Y-a-t-il une raison particulière à cela ?

Joris Chamblain : Alors je me permets de m’immiscer. Je ne suis pas du tout d’accord avec ce constat. Les décors et les personnages sont traités différemment certes - les personnages sont encrés, les décors non- mais le niveau de détails des décors est sublime ! Olivier traite cela un peu comme dans la série Bone : un décor très réaliste et des personnages plus iconiques. Ça créé un contraste fort et chaque partie soutient l’autre sans prendre le dessus. C’est un super mélange.

Olivier Supiot : Je ne dirais pas que l’environnement est beaucoup moins détaillé, je voulais surtout que les personnages se détachent bien des décors en étant traités différemment, d’abord par un contour très présent, les décors sont certes moins cernés de noir , pour jouer sur une forme de profondeur accentué par la technique en couleur directe (j’y reviendrais après). Cela permet de donner un esprit « dessin animé » avec des couleurs lumineuses et vives, ambiance Caraïbes oblige !

JPEG - 414.2 ko
Lili Crochette et Monsieur Mouche T.1 de Joris Chamblain & Olivier Supiot

Pouvez-vous nous parler de votre technique ?

Olivier Supiot : Les planches sont entièrement réalisées à la peinture acrylique, encre, crayon de couleur, feutre. Lili vit dans un environnement riche en couleur, chaleureux et « toonesque ».

Que vous apporte la BD jeunesse en tant qu’auteurs ?

Joris Chamblain : La BD jeunesse est un monde où tout est encore possible, où le merveilleux est une affaire sérieuse et où nous sommes habités par une certaine responsabilité. Le jeune lecteur est un être sensible, intelligent. Il a besoin de croire en notre univers, il a besoin de lire des histoires et de vivre des expériences de vie incroyables, mais tout en sécurité et avec bienveillance. Et construire ces univers-là est vraiment passionnant. La BD jeunesse m’apporte énormément de joie et de plaisir, c’est un espace de jeu infini, mais dans le sens noble du terme : on y joue pour apprendre. Ce n’est pas quelque chose d’anodin et c’est tant mieux.

Olivier Supiot : J’adore, et raconter des histoires pour les enfants et les dessiner. Pour Lili Crochette, Joris me fait un immense cadeau en me confiant la réalisation graphique de ses histoires, c’est un réel plaisir, merci à lui ! Lili vit dans un monde qui ne demande qu’à être exploré. La BD jeunesse m’accompagne depuis le début, depuis bientôt 20 ans, je ne m’en lasserai jamais, faire un livre est toujours une formidable aventure, exigeante, chronophage mais tellement passionnante.

- Quand pourrons-nous découvrir les prochaines aventures de Lili Crochette ?

Joris Chamblain : Très bientôt ! En octobre, sortira le tome 2 : La Nounou Vaudou ! Mais comme je le disais plus haut, les tomes 3 et 4 sont déjà écrits et les pitchs des 5 suivants sont déjà couchés sur papier. Aux lecteurs de jouer, maintenant !

Olivier Supiot : C’est amusant que cette question soit posée juste le jour où je viens de finir les planches du tome 2 ! Rendez-vous en octobre !

JPEG - 511.7 ko
Lili Crochette et Monsieur Mouche T.1 de Joris Chamblain & Olivier Supiot

(par Tahani Biernat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?