Kobane Calling - Par Zerocalcare - Cambourakis

16 janvier 2017 1 commentaire
  • Un album réussi de Zerocalcare, le Boulet italien, sur Kobané et la situation des Kurdes entre Turquie et Syrie, à mi-chemin entre le reportage et le récit personnel de voyage.

Zerocalcare. Ce nom ne vous dit probablement rien ? Cet auteur né en 1983 s’est d’abord fait remarquer dans le milieu des fanzines et de la BD alternative, multipliant affiches et pochettes de disque pour des groupes de musique punk, avant de se faire connaître d’un large public grâce à son blog très populaire, à la manière d’un Boulet en France, que Zerocalcare cite d’ailleurs comme une importante source d’influence. Son premier roman graphique, La prophétie du tatou, a reçu un très bon accueil critique et a contribué à faire de cet auteur l’un des plus populaires en Italie aujourd’hui. Avec plus de 400.000 exemplaires de ses albums vendus de l’autre côté des Alpes, cet auteur est un véritable phénomène populaire et a su toucher un public nouveau, différent du lectorat traditionnel. Son titre précédent (Oublie mon nom, encore inédit en France, mais bientôt édité par Cambourakis) a été sélectionné pour le prix littéraire Strega, l’équivalent italien de notre prix Goncourt, honneur que seul Gipi avait eu jusque-là.
Kobane Calling - Par Zerocalcare - Cambourakis
Alors que la plupart de son œuvre est d’inspiration autobiographique, cet album relève avant tout du reportage dessiné. Envoyé par l’Internationale (le Courrier International italien), Zerocalcare partit à deux reprises aux confins de la Turquie, de l’Irak et du Kurdistan syrien, allant notamment dans la ville-symbole de Kobané, à la rencontre des différentes forces kurdes, du PKK aux régiments féminins. Cet album est un long récit de voyage, reportage aussi subjectif que documenté. Le récit est très personnel et souligne bien le décalage entre les problèmes rencontrés par un jeune romain au quotidien et ceux d’un kurde au même moment, Zerocalcare soulignant comment la fréquentation de ces zones de guerre avait changé sa vision de sa propre vie. Il est marqué par un constant recul de l’auteur sur son propos, ce qui apporte certes parfois un peu de confusion, mais qui permet aussi d’amener un vrai humour, une voix off prenant la forme d’un tatou se moquant du narrateur (ce tatou est une espèce d’alter ego de l’auteur, disant ce que l’auteur ressent vraiment et n’ose pas exprimer) et un cochon lui apportant la contradiction. L’humour est omniprésent, comme lorsque les slogans des hommes politiques sont remplacés par des phrases tirées des monologues de Jabba le Hutt, ce qui permet d’atténuer la violence du propos et de mieux faire passer des informations très didactiques.

Surtout, ce recul constant amène Zerocalcare à intégrer un bon nombre de nuances ou d’informations intéressantes. Par exemple, alors que l’on assiste à un dialogue entre un kurde et le narrateur, celui-ci revient sur les problèmes linguistiques, nous expliquant qu’il a dû synthétiser pour rendre la bande dessinée lisible, car en réalité chaque dialogue passait par l’intermédiaire d’un traducteur, et chaque discussion comprenait plusieurs personnes, parlant en même temps, se contredisant, etc. Ces nuances sont très intéressantes, comme quand Zerocalcare s’interroge sur la représentation qu’il a de Daesh et sur ses contradictions : son instinct lui représente Daesh comme les méchants punks de Ken le Survivant, les femmes kurdes avec qui il discute lui explique que Daesh a enterré vivants des enfants, sa raison lui signale qu’il s’agit là d’une politique de la terreur, d’une part, et qu’un « grand méchant loup » ne peut pas « conquérir la moitié du Moyen-Orient comme ça, tout seul ».

Plus globalement, cet album, tout en nuances, au parti-pris pro-kurde affiché et expliqué, est très instructif, bien construit, honnête et intelligent. La publication de Kobane Calling en France (prépublié cet été sur Le Monde en ligne) a d’ores et déjà reçu un accueil très chaleureux, et mérité, tant public que critique. Sélectionné pour le prochain festival d’Angoulême, il pourrait bien constituer l’une des surprises de cette édition 2017.

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Kobane Calling - Par Zerocalcare - Cambourakis
    16 janvier 18:30, par Zot !

    Pour avoir passé un weekend à Rome cet été, je ne peux que témoigner de la présence importante des albums de Zerocalcare en librairies généralistes, où ils sont bien diffusés et visibles.
    Si ce livre remporte un Prix au FIBD, on peut parier que le découvreur français (Cambourakis) proposera les autres....

    Répondre à ce message