L’Homme de la mer - Par Jang Deok-hyun - Pika

12 juillet 2017 0 commentaire
  • Il est veuf et sa vie lui semble avoir déjà glissé derrière lui. Elle est jeune et pourtant déjà aussi usée que désabusée. Mais tous deux sont obsédés par l'idée de plonger, pour oublier et tenter, d'une autre façon, de se retrouver.

Tout commence avec un père, qui se néglige, et que vient voir sa grande fille, la vingtaine, car il semble ne pas se remettre de la disparition de sa femme. Un homme qui vit dans un container et se lève quotidiennement pour aller pêcher des poissons en apnée. Tout commence avec une jeune femme, virée de son boulot, largué par son mec au profit de sa collègue, et qui décide d’aller boire sur le rivage pour effacer tout cela. Tout commence donc par leur rencontre.

L'Homme de la mer - Par Jang Deok-hyun - Pika
Tout commence par une remontée
AZURE SPRING © JANG DUCK-HYUN All rights reserved

Jang Deok-hyun signe là une chronique touchante et pourtant loin de tout pathos et de toute mièvrerie. Une chronique teintée d’humour et tombant juste dans la peinture des mal-êtres de personnages tout simplement perdus dans une existence trop vaste dont ils ne discernent plus que le creux : un vide insondable qu’a découvert la perte d’un être cher ou l’absence de finalité posée à son existence. Et l’on comprend alors la portée de cette image de la plongée en mer qui sert de toile de fond à notre histoire.

Un sens à une vie perdue donc, ou à une vie pas encore trouvée : voilà la quête qui anime nos deux personnages, et qu’ils entreprennent plus mutuellement qu’ensemble à travers le "métier" de haenyo, celui des "femmes de la mer". Il s’agit là d’une spécificité de la Corée, entrée au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco. Un métier de pêcheur, strictement féminin, qu’a décidé de reprendre notre héros après la disparition de sa femme, qui était haenyo, et que l’héroïne tente d’apprendre auprès de lui.

Un père à la dérive
AZURE SPRING © JANG DUCK-HYUN All rights reserved

De mésententes en compromis, nos deux personnages se découvrent peu à peu. Mais de romance il ne sera pas vraiment question, entre sujet éludé et préoccupations ailleurs. Pourtant, indéniablement, ces deux-là se seront bien trouvés et tout ce qui touche à leur relation, brossée par petites touches délicates, fait mouche. La partie sur le passé du pêcheur ancien pécheur convainc moins, d’autant que le récit procédant par ellipses et sous-entendus, cela n’est pas toujours très clair. Reste une très jolie tranche de vie, en couleur et en sens de lecture occidentale, à la sauce coréenne, qui étoffe un catalogue "Pika Graphic" décidément très séduisant.

Nager pour ne pas se noyer dans son ennui existentiel
AZURE SPRING © JANG DUCK-HYUN All rights reserved

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

L’Homme de la mer. Par Jang Deok-hyun. Traduction Sifer Lee Najat. Pika, collection Pika Graphic. Couleur, sens de lecture français. Sortie le 7 juin 2017. 352 pages. 22 euros.

Lire le début de l’album

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?