Panini serait à vendre ?

29 juin 2013 1 commentaire
  • Aldo Hugo Sallustro et Vittorio Merloni seraient-ils en train de vendre la société Panini, leader mondial de l'image autocollante à collectionner, et éditeur de bande dessinée? "Information fausse" paraît-il.

"La Panini è in vendita ?" La question qui court en ce moment dans les forums et sur Facebook fait suite à une publication dans le journal Il Mondo dans laquelle il est fait état de la mise en vente possible de la maison italienne qui publie des comics et des BD dans huit pays dans le monde, y compris en France (à laquelle s’ajoutent Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Chili et le Brésil où le groupe détient sa deuxième usine, la première étant à Modène en Italie).

Selon ce journal, le groupe Indesit qui contrôle Panini aurait confié à la banque d’affaire japonaise Nomura le soin de chercher des investisseurs, voire des acquéreurs pour la maison italienne. La valorisation des actifs est estimée à un milliard d’euros.

Selon les mêmes sources, le dossier serait dans les mains de plusieurs sociétés parmi lesquelles les fonds d’investissement Permira, CVC Capital Partners, Alpha Invest ou Axa Private Equity, ou encore la maison d’édition américaine Marvel (filiale de Disney), les éditeurs japonais Kodansha et Square Enix...

L’énumération est presqu’un peu trop belle pour être vraie. Personne à Modène ne veut commenter ce qui serait "un ragot", "totalement infondé".

Dans l’immédiat, l’équipe française de Panini se concentre sur sa présence à la 5e Comic Con de Paris qui a lieu en même temps que Japan Expo, du 4 au 7 juillet prochains. Parmi les auteurs présents sur le stand : Xavier Fournier. Steve Epting, Mike Deodato Jr et Dustin Weave. Jolie affiche !

Panini serait à vendre ?

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Panini serait à vendre ?
    29 juin 2013 20:36, par Michel Dartay

    Si c’est vrai, le plus drôle est que panini appartenait à la base au groupe du milliardaire Maxwell, vendu par la suite à une des filiales de Marvel, et ensuite revendu par Marvel aux cadres de panini quand Marvel avait besoin d’argent, il y a quinze ans environ.

    Un milliard d’euro, cela fait une sacrée somme, de plus, panini publie ses traductions de façon internationale, donc je ne vois qu’un groupe en France pour éventuellement se placer à l’achat de façon globale : Hachette, qui justement entretient depuis longtemps les relations les plus cordiales avec le groupe Disney, et qui souffre d’une certaine sous-représentation dans le monde la BD. Cela risque d’être passionnant ! Sans oublier la réussite récente d’Urban Comics sur le marché du comics VF, qui a démontré que le professionnalisme et la rigueur (sélectivité et disponibilité des titres publiés, soin apporté à la maquette et aux traductions) appliqué à un catalogue traditionnellement peu vendeur par chez nous (DC et Vertigo, déjà vus chez Sagédition et Arédit, Comics USA, Semic, Delcourt et panini, dernièrement)pouvait s’avérer viable.

    Répondre à ce message