"Tribute to Otomo" : le beau livre aux 79 hommages graphiques rendus à Katsuhiro Otomo

22 février 2017 0 commentaire
  • Le père d'"Akira" méritait bien cela et sa nomination en tant que Grand Prix à Angoulême en 2015 en avait fourni le prétexte : une série d'hommages de grands noms de la bande dessinée, d'Orient et d'Occident, réunis dans un grand volume. Près de 80 splendides illustrations pour rappeler l'importance de Katsuhiro Otomo dans le développement du 9e art.
"Tribute to Otomo" : le beau livre aux 79 hommages graphiques rendus à Katsuhiro Otomo
Illustration du regretté Jiro Taniguchi

Sacré 42e Grand Prix en 2015, Katsuhiro Otomo, invité d’honneur de l’édition 2016, avait bénéficié d’une exposition un peu particulière dans laquelle une quarantaine d’artistes du monde entier lui avaient rendu hommage en s’appropriant son univers, et en particulier Akira. Ces dessins, et d’autres venus compléter la collection, avait été exposés l’été suivant par la galerie Glénat. Les voilà à présent réunis dans un gros ouvrage (257 mm x 320 mm) paru en ce début d’année 2017, et qui fait événement.

Après une préface de Benoît Peeters et une biographie signée Stéphane Beaujean, nous découvrons donc la galerie d’illustrations, classées par ordre alphabétique de leurs auteurs, de Pierre Alary à Zep. Et pour chaque auteur deux pages : à droite l’illustration elle-même, à gauche une présentation de l’auteur, une rapide bibliographie et le récit d’une rencontre avec Katsuhiro Otomo, réelle ou spirituelle, pour certains, sous la forme de petits textes venant compléter le dessin.

JPEG - 917.6 ko
L’illustration de François Boucq est encore en vente, au prix de 4000 euros

Parmi les quelques noms que l’on retrouve au sommaire : Matthieu Bonhomme, François Boucq, Boulet, Olivier Coipel, Juan Gimenez, Masashi Kishimoto, Olivier Ledroit, Liberatore, Taiyo Matsumoto, Minetaro Mochizuki, Victor Santos, Shirow Masamune, Jiro Taniguchi, Naoki Urasawa ou encore Bastien Vivès.

L’intérêt de ce type d’ouvrage est connu : produire un effet de stupéfaction chez le lecteur. Reconnaitre ou ne pas reconnaître l’œuvre source. Reconnaître ou ne pas reconnaitre le style de l’artiste rendant hommage. Saisir la manière dont il y a eu réappropriation. Comprendre pourquoi tel élément, passage ou personnage a été choisi comme matériau précis. Percevoir le dialogue qui s’installe entre deux univers. Et s’émerveiller sur quelques réalisations totalement inattendues.

Ainsi, à titre personnel, nous ont particulièrement séduit les productions de Daisuke Igarashi, Merwane Chabane, Masakazu Katsuka, Nicolas Keramidas, Boris Mirroir, Marion Mousse, Shirow Masamune, ou encore Guillaume Singelin. On reste étonné par la richesse et la qualité de l’ensemble, dont une partie des originaux, toujours en vente, est visible sur le site de la galerie.

JPEG - 497.3 ko
Illustration signée Merwane Chabane

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?