Tu seras reine - Derib - Le Lombard

24 novembre 2012 11 commentaires
  • Réalisé en collaboration avec les communes du Val d'Hérens, ce one-shot de Derib réunit les thématiques de ses séries et albums précédents. On profite de superbes paysages et d'un récit qui se centre sur les relations humaines, mais aussi sur le lien qui nous unit avec les animaux.
Tu seras reine - Derib - Le Lombard
Le tome 36 de Yakari vient également de paraître. Nos amis rencontrent un élan blanc qu’ils tentent de sauver des flèches du chasseur Arc-tendu. Entre protection des animaux, amitié et légendes indiennes, cette série demeure d’une qualité exemplaire.

Parce que ses parents souhaitaient un peu de temps pour eux, Camille est envoyée cinq semaines à la campagne, dans la ferme de son grand-père, Aymond, en plein coeur du Valais.

Pas franchement emballée à l’idée de jouer les bergères pendant un mois, la jeune fille apprend progressivement à élever et à aimer les vaches d’Herens, fleuron du patrimoine valaisan.

Sortie directement dans la collection ’blanche’ consacrée à Derib, Tu seras reine est avant tout une superbe balade au sein des montagnes valaisannes, où Derib tire toute la force de ses aquarelles. C’est également un hommage aux vaches d’Hérens qui ont inspiré les dessins des bisons nord-américains si présents dans Yakari, mais également dans Celui qui est né deux fois - Red road.

Traitant le thème de l’adolescence (’je ne suis pas ce que je veux’) et celui des secrets familiaux, cet album n’en demeure pas moins très fleur bleue, sans que cela ne lui retire son mérite. Moins revendicateur que Jo et Sandra, il n’en demeure pas moins dans cette ligne, en traitant le parcours d’une héroïne imaginaire, dans laquelle on peut volontiers se reconnaître.

Tu seras reine est caractéristique de Derib : le contact des animaux déjà présent chez Yakari, les grands espaces et les liens familiaux de Buddy Longway, le choc culturel de Red road et le parcours personnel de Jo ou de Sandra, etc. Les fans apprécieront en particulier le dossier de six pages, exclusivement graphiques, qui permet de mieux comprendre le travail de du dessinateur suisse.

Les aquarelles de Derib forcent le respect

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander
- Tu seras reine chez Amazon ou à la FNAC
- Yakari T36 : chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • Tu seras reine - Derib - Le Lombard
    24 novembre 2012 20:43, par orto

    les thématiques de ces séries et albums précédents.
    N’est-ce pas :
    les thématiques de ses séries et albums précédents.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 24 novembre 2012 à  21:28 :

      Oui, nous évoquions les séries évoquées ci-dessous. Mais comme ce determinant se situe dans l’en-tête, il paraît plus logique qu’il ne soit pas démonstratif. Merci de votre coup d’oeil.

      Répondre à ce message

  • Tu seras reine - Derib - Le Lombard
    25 novembre 2012 00:33, par la plume occulte

    Curieux cette tendance chez les dessinateurs qui ont pris de la bouteille,vétérans donc, de dessiner les personnages plus ramassés sur eux-même,moins élancés !Comme si ces artistes avaient perdu de l’amplitude dans le geste et un certain sens des proportions.C’est quasi systématique.Dans le réaliste comme dans le comique.Curieux vraiment !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Nicolas le 25 novembre 2012 à  01:07 :

      C’est parce que le dessinateur, passé un certain âge, n’a plus la force de se tenir debout devant sa table à dessin. En restant assis, il génère des erreurs de parallaxe dont il n’a pas conscience.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 25 novembre 2012 à  02:16 :

      C’est logique, inconsciemment on se dessine toujours soi-même, et avec l’âge on se tasse, alors les personnages qu’on dessine aussi, CQFD.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 25 novembre 2012 à  08:26 :

      Il y a débat.
      Car par exemple, Giraud-Moebius avait plutôt tendance à allonger ses visages et ses personnages à la fin de sa vie

      Répondre à ce message

      • Répondu par la plume occulte le 25 novembre 2012 à  13:54 :

        Le maître Giraud/Moebius"tassait" lui-même beaucoup ses personnages sur la fin ,mais ça restait cohérent,et juste.C’est très visible dans ses "Inside Moebius".Les disproportions qu’il reconnait de manière touchante tiennent de "l’erreur "de dessin.C’est encore autre chose et ,un autre phénomène qui touche la plupart des dessinateurs pour qui les années passent !Mais effectivement l’un n’empêche pas l’autre...

        Répondre à ce message

        • Répondu le 25 novembre 2012 à  15:43 :

          Les disproportions qu’il reconnait de manière touchante tiennent de "l’erreur "de dessin.

          l’erreur de dessin ? Tsss, ne parlez pas de ce que vous connaissez pas, vous êtes ridicule.

          Répondre à ce message

          • Répondu par la plume occulte le 25 novembre 2012 à  18:23 :

            Écrivez quand vous saurez lire,ça vous évitera le ridicule.Ici sans guillemets....En attendant un peu d’aide charitable malgré tout ;un débat est ici modestement proposé:développez plutôt un argumentaire,pour qu’enfin la lumière nous apparaisse,monsieur le détenteur de l’ultime vérité !

            Répondre à ce message

            • Répondu le 25 novembre 2012 à  23:36 :

              Apprenez à écrire avant de vouloir être lu. Et cessez de parler doctement de choses qui vous échappe totalement. Soyez un peu humble parfois, ça changera.

              Répondre à ce message

              • Répondu par la plume occulte le 26 novembre 2012 à  19:42 :

                On attend toujours la lumière.Même humble puisque à l’impossible nul n’est tenu. Mouillez -vous un peu monsieur l’anonyme , puisque dans l’idée de débat,cette outrancieuse dérive de l’acte démocratique,se déguise l’idée de partage,de pédagogie et, de respect du point de vue de l’autre.

                De la générosité quoi !!

                Vous voyez vous venez déjà d’apprendre quelque chose...

                Répondre à ce message