Arco, le premier long métrage SF d’Ugo Bienvenu

23 décembre 2020 9 commentaires

RAINBOW. Que d’actualité pour Ugo Bienvenu ! Après un essai réussi dans la BD érotique, le relancement du mythique Metal hurlant en 2021 pour lequel il va prendre part au comité de rédaction, voilà maintenant que l’auteur de "Préférence Système" se lance en solo dans un long métrage haut en couleurs ! Les premières images de son prochain film "Arco" produit par son studio Remembers viennent de sortir.

Le prodige encore peu connu de la science fiction revient à ses premiers amours dans l’animation avec un projet ambitieux de 80 minutes qui sera présenté en mars prochain au festival pro du Cartoon Movie. Le film est coproduit par Valérie Schermann, ancienne agente d’artistes (Yves Chaland, Serge Clerc, François Avril...), anciennement Prima Linea (Peur(s) du noir, La Fameuse Invasion des ours en Sicile de Mattotti, etc.) dont elle a été la cofondatrice, et qui vient de fonder sa nouvelle société de production, Akaba.

Il imagine que les arcs-en-ciel sont en réalité des voyageurs du temps. Arco, âgé de 12 ans vit dans un futur lointain et pour son tout premier voyage en arc-en-ciel, il perd le contrôle et se retrouve dans le passé. Iris, une petite fille de son âge a vu sa chute et tente de l’aider à retourner d’où il vient. La promesse d’une belle aventure...

KL

Arco, le premier long métrage SF d'Ugo Bienvenu

© Ugo Bienvenu - Remembers

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Arco, le premier long métrage SF d’Ugo Bienvenu
    26 décembre 2020 21:13, par Milles Sabords

    Ugo Bienvenu, ou comment recycler les années 80 : graphisme froid façon Pub et couleurs criardes en aplats. Bref, rien de neuf sous le soleil. Relisez les anciens numéros de Métal Hurlant, Chantal Montellier le faisait déjà...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Kyle William le 27 décembre 2020 à  16:58 :

      L’esthétique de Bienvenu est en effet fortement marquée par d’évidentes influences, mais il serait imbécile de le résumer à cela.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Milles Sabords le 28 décembre 2020 à  10:22 :

        Son trait réaliste est précis, mais un peu figé et sa colorisation trop marquée eighties. Son album Préférence System balise des espaces déjà empruntés par les plus grands auteurs de SF. Il serait imbécile de croire qu’en lisant du réchauffé cela grandira la production bd actuelle.

        Répondre à ce message

        • Répondu par kyle william le 28 décembre 2020 à  13:09 :

          Difficile d’imputer à un seul auteur le prétendu marasme de la production actuelle. S’il y a un auteur à qui le terme de « réchauffé » s’applique mal, c’est bien lui.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Milles Sabords le 28 décembre 2020 à  17:37 :

            Vous ramenez tout à votre propos Kyle et à une méconnaissance des classiques de la SF. L’auteur Bienvenu est un exemple parmi tant d’autres du marasme vers lequel l’édition se précipite depuis plus de 20 ans, maintenant que les marchands du temple en ont pris les commandes. Il n’y ai pour rien, mais le constat est là.

            Répondre à ce message

            • Répondu par kyle william le 28 décembre 2020 à  19:47 :

              Depuis 20 ans seulement ? Propos d’oiseau de mauvais augure.

              Répondre à ce message

              • Répondu par Milles Sabords le 30 décembre 2020 à  07:19 :

                Faire l’autruche ça n’est pas mieux.

                Répondre à ce message

                • Répondu par kyle william le 30 décembre 2020 à  12:14 :

                  Eh oui, tout fout le camp, c’était mieux avant !

                  Répondre à ce message

                  • Répondu par Milles Sabords le 30 décembre 2020 à  13:43 :

                    Ha... ça, il n’y a plus de saisons ma brave dame !

                    Répondre à ce message