Brève rencontre avec : Alex Baladi, dessinateur, scénariste, ouvrier-fondateur de La Fabrique de fanzines

28 juin 2021 0 commentaire Interviews
Classification : tout public

RENCONTRES ESTIVALES #3. Alex Baladi est l’un des piliers de la bande dessinée alternative. Depuis le début des année 1990, il a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages, principalement chez La Cafetière, Atrabile, L’Association et The Hoochie Coochie. Co-fondateur de La Fabrique de fanzines, il a été récompensé à trois reprises du Prix Rodolphe Töpffer, mais aussi, avec le collectif libanais Samandal auquel il a participé, du Prix de la bande dessinée alternative au festival d’Angoulême 2019. Son dessin au trait épais, le plus souvent en noir et blanc, est immédiatement reconnaissable, et ses compositions, où chaque case est rattachée à la précédente par un bord, confèrent à son travail une identité unique. Livres, expositions, résidences : 2021 ne dément pas sa frénésie créatrice.

Au printemps est paru chez Atrabile le 9e volume des aventures de Benny. Quelle est l’origine de ce personnage, de sa forme, des récits qu’il vit ?

Brève rencontre avec : Alex Baladi, dessinateur, scénariste, ouvrier-fondateur de La Fabrique de fanzines
Douce Nuit © Baladi / Atrabile 2021

Après la publication de Dormez-vous ? chez Atrabile en 2004, réalisé avec Ibn Al Rabin en mélangeant nos dessins suivant son idée, à partir de quelques planches qu’il avait commencées, je me suis dit qu’on pourrait renouveler l’expérience tous les deux et j’ai fait quelques planches avec un personnage très simple à reproduire, inspiré d’un bonhomme dessiné sur un sparadrap au bout du doigt.

Je pensais les donner à Ibn Al Rabin pour qu’il continue le récit, mais à peine ces planches terminées m’est venue l’idée d’une histoire complète que j’ai fini par dessiner tout seul : Angle mort, livre de 200 pages et de petit format paru lui aussi chez Atrabile en 2005.

Plus tard, j’ai eu envie de faire une suite et assez vite j’ai imaginé faire une série de douze livres dont j’ai noté les titres dans mon agenda : Angle mort, Mort disco, Disco Man, Manœuvres, Œuvres vives, Vives voix, Voix douce, Douce nuit, Nuit rapide, Rapide regard, Regard mauvais, Mauvais angle.

Douce Nuit © Baladi / Atrabile 2021

Chaque fois, je pense au scénario du prochain Benny pendant des mois, voire des années avant de m’y mettre et quand je commence à dessiner, c’est une histoire que je connais par cœur, mais pour laquelle j’ajoute certains détails trouvés au dernier moment. C’est donc très loin d’une histoire improvisée, même si elle l’était dans la première petite dizaine de planches d’Angle mort.

Le premier livre est sorti en 2005 et j’espère finir la série pour 2025. J’ai déjà commencé le prochain récit, Rapide regard, dans lequel ne figure pas Benny bien qu’on le recherche jusqu’à la dernière page.

Renégat, votre premier livre édité par The Hoochie Coochie, abordait le thème de la piraterie. Il a connu son petit succès ou, du moins, il fait partie des livres qui ont permis à The Hoochie Coochie de grandir. Revanche, qui sort dans quelques semaines, en est-il une suite ou est-il sans rapport ?

Après Renégat chez The Hoochie Coochie en 2012, je me suis aperçu qu’un western dont j’avais dessiné quelques pages du storyboard vers 2005 pouvait, en changeant un peu le contexte, devenir une sorte de suite et constituer le second volet d’une « trilogie de l’enfermement ».

Revanche © Baladi / The Hoochie Coochie 2021

Contrairement au personnage de ce storyboard, celui de Revanche n’est pas un ancien tueur à gage devenu clochard. Il est toujours en service mais emprisonné, d’où le lien avec Renégat dont le personnage principal est lui aussi en prison. Ce n’est donc pas une série avec le même personnage, mais plutôt le même dispositif : quelqu’un en prison qui raconte comment il s’est retrouvé là. Dans chacun des trois livres, j’explore un genre différent : la piraterie, le western et le Space Opera.

Entre la première planche dessinée de Revanche et la sortie du livre, neuf années se sont écoulées et je ne sais pas si j’arriverai à terminer cette série, mais je vais essayer...

Des nouvelles de La Fabrique de fanzines ?

La Fabrique de Fanzines, en sommeil depuis septembre 2019 à cause de la pandémie, sera présente à Bruson, petit village du Valais en Suisse pour le vernissage de l’exposition Dans les rêves du Palp festival. Puis nous serons à BDFIL à Lausanne en septembre 2021.

À noter que nous avons participé au festival BD du Bassin d’Aurillac avec un fanzine réalisé par quatre ouvriers de La Fabrique, à distance, La montée du fanzinisme, et que les organisateurs ont imprimé sur place.

Revanche © Baladi / The Hoochie Coochie 2021

FH

Propos recueillis par Frédéric Hojlo.

En médaillon : La Joconde (autoportrait) © Alex Baladi/BDFIL 2021.

- Douce Nuit - Éditions Atrabile - collection Lymphe - 12 x 17 cm - 112 pages en violet & blanc - couverture souple - EAN 9782889230983 - parution le 9 avril 2021.

- Revanche - The Hoochie Coochie - 28 x 20 cm - 240 pages en noir & blanc - couverture cartonnée, toilée & sérigraphiée - EAN 9782916049809 - parution le 20 août 2021.

Lire également sur ActuaBD :
- Ouarzazate et mourir - Le Poulpe - Hervé Prudon et Baladi - 6 Pieds sous Terre
- Nuit tombante - Baladi - La Cafetière
- Midi - par Baladi - La Cafetière
- Petzicul - Par Alex Baladi - La Fabrique de Fanzines
- Vive Voix – Par Baladi – Atrabile
- Rétro "BD alternative" 2016 : Atrabile n’est pas si noire
- Voix douce - Par Alex Baladi - Atrabile
- Coup de cœur de la rentrée : "Robinson Suisse" d’Alex Baladi chez Atrabile
- De Baladi en 2019 à Tardi en 2020, BDFIL fait honneur à la bande dessinée
- "Course" - Par Alex Baladi & Pierre Yves Lador - La 5c / Hélice Hélas

Voir en ligne : Consulter le site des Éditions Atrabile.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.