Newsletter ActuaBD

16e festival BDFIL : Tardi à l’honneur pour les retrouvailles de Lausanne et de la bande dessinée

  • Reportée pour cause de Covid et même si la bande dessinée n'a pas été absente de Lausanne en 2020, la 16e édition du festival BDFIL arrive cette semaine ! Expositions, rencontres et dédicaces animeront la ville des bords du Lac Léman du jeudi 16 au lundi 20 septembre 2021, avec un invité de marque : Jacques Tardi. Créations originales, approches monographiques et thématiques, microédition... L'offre est riche, variée, renouvelée et familiale.

Comme l’immense majorité des événements culturels qui devaient se dérouler en Europe en 2020, le festival de bande dessinée lausannois a dû baisser pavillon face à la pandémie de coronavirus. Si la ville a malgré tout pu bénéficier d’une « déconfinature » qui a coloré les rues de la ville et dont l’affiche était signée du regretté Mandryka, l’édition véritable - la seizième - a été reportée d’un an. Elle se tiendra donc du 16 au 20 septembre 2021. L’invité d’honneur en est inchangé : Jacques Tardi aura droit à un spectacle - concert en soirée d’ouverture, une grande exposition rétrospective et plusieurs rencontres avec le public.

16e festival BDFIL : Tardi à l'honneur pour les retrouvailles de Lausanne et de la bande dessinée
Jacques Tardi, Dominique Grange, 2021

Des publications pour Pilote dès 1969, pour Futuropolis - celui d’Étienne Robial et le nouveau - et Casterman principalement. Des antihéros comme Adèle Blanc-Sec, née en 1976, Brindavoine et Varlot. Des adaptations de Louis-Ferdinand Céline, Didier Daeninckx, Léo Malet, Jean-Patrick Manchette et Jean Vautrin. Des séries - Adèle Blanc-Sec encore - et des bandes dessinées que l’on peut ranger parmi les premiers romans graphiques - Ici Même avec Jean-Claude Forest. Des œuvres historiques sur la Première Guerre mondiale devenues des références - C’était la guerre des tranchées et Putain de guerre ! avec Jean-Pierre Verney - et d’autres plus personnelles - l’histoire du père dans Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II-B. Un engagement politique, avec Dominique Grange en particulier, inébranlable.

Revenir sur la carrière de Tardi, c’est refaire cinquante ans d’histoire de la bande dessinée française et tenter de décrypter une personnalité singulière, hors de courants, mais incontournable. C’est ce que tentera de faire l’exposition qui se tiendra au Mudac, une première en Suisse romande, exposition elle-même prolongée à la chapelle Tell (Montbenon) où une installation sera montée à partir de C’était la guerre des tranchées. Tardi sera même sur scène pour la soirée d’ouverture, en compagnie la chanteuse Dominique Grange, sa compagne et co-autrice de l’ouvrage à paraître Élise et les nouveaux partisans. Avec le groupe Accordzéâm, ils associeront lecture, chanson, dessin et musique pour évoquer la Grande Guerre et ses ravages.

"Le Noyé à deux têtes" © Jacques Tardi / Casterman 1985
"Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB, 3 : Après la guerre" © Jacques Tardi / Casterman 2019
La Joconde © Frank Miller/BDFIL 2021

Le reste de cette édition sera placée sous le signe de la renaissance, même s’il y aura sans doute un peu de tristesse du fait de la disparition de Nikita Mandryka, un habitué des lieux. Renaissance historique d’abord, avec l’exposition « Mona Lôzane » présentant les réinterprétations de La Joconde réalisées par une quarantaine d’artistes du monde entier ayant répondu à la commande de BDFIL. Humour, jeu, prouesses techniques et surprises esthétiques célèbreront le si connu tableau de Léonard de Vinci et égaieront trois des principales rue de la vieille villed e Lausanne.

Conan le Barbare © Marvel

Renaissance de la bande dessinée ensuite, après la parenthèse covidienne. Les expositions comme les animations permettront de satisfaire tous les publics. Il y a un fossé entre le héros créé par Robert E. Howard - Conan le barbare et ses presque quatre-vingt-dix ans - et celui de Christophe Bertschy - Nelson et ses vingt ans. Mais ils sont réunis par une même magie, celle de l’imagination dessinée.

Helge Reumann à la librairie-galerie Humus, Nadia Raviscioni à l’Atelier 20, Muzo à l’Espace Richterbuxtorf, Élisabeth Voyame à La Datcha, le sport et le manga au Musée olympique... Cette présentation, pourtant non exhaustive, montre qu’il faudra parcourir la ville pour profiter au mieux de la diversité de l’offre, autour des points d’ancrage de la Place de la Riponne, qui accueillera une fois encore la grande librairie du festival, et du Forum de l’Hôtel de Ville, qui recevra le salon dédié à la microédition. Tout cela sera à retrouver dans le copieux sixième numéro de la revue Bédéphile à paraître pour l’occasion.

Anouk Ricard © BDFIL et l’artiste, 2021 / Design graphique : Madame Paris
Asil Anom © Thomas Ott/BDFIL 2021
L’Anaconde ou Medusa Lisa © Emil Ferris/BDFIL 2021

Enfin, de nombreux auteurs seront au rendez-vous pour intervenir lors d’ateliers et d’animations, de « duels graphiques », de conférences et de tables rondes ou des traditionnelles dédicaces : Baladi (CH), Simone Baumann (D) Hélène Becquelin (CH), Dominique Bertail (F), Christophe Bertschy (CH), Julien Blondel (F), Blutch (F), Vincent Brugeas (F), Prosperi Buri (F), Carine (CH), Patrick Chappatte (CH), Cosey (CH), Wanda Dufner (CH), Véronique Emmenegger (CH), Alix Garin (B), Thomas Gilbert (F), Dominique Grange (F), Haydé (CH), Herrmann (CH), Ibn Al Rabin (CH), Killoffer (F), Andreas Kündig (CH), Patrice Louinet (F), Claire Malary (F), Maou (CH), JC Menu (F), Muzo (F), Noyau (CH), Thomas Ott (CH), Anne-Caroline Pandolfo (F), Frederik Peeters (CH), Nadia Raviscioni (CH), Helge Reumann (CH), Anouk Ricard (F), Terkel Risbjerg (DK), Pierre Schilling (CH), Anna Sommer (CH), Jacques Tardi (F), Tom Tirabosco (CH), Ronan Toulhoat (F), Vamille (CH), Fanny Vaucher (CH), Vamille (CH), Vincent (CH), Elisabeth Voyame (CH), Wazem (CH).

Tout cela sera à suivre, en direct ou en léger différé, sur notre site, notre page Facebook et notre compte Instagram !

Jacques Tardi © BDFIL et l’artiste, 2021 / Design graphique : Madame Paris
Couverture du n° 6 de la revue "Bédéphile" © TARDI pour BDFIL 2021
Documents
La Joconde (autoportrait) © Alex Baladi/BDFIL 2021 La Joconde © Gabriella Giandelli/BDFIL 2021 La Joconde © Dave McKean/BDFIL 2021 La Joconde © Albertine/BDFIL 2021

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD