Le Sentier des Reines - Par Anthony Pastor - Casterman

11 janvier 2016 2 commentaires

Dans les montagnes de Savoie, deux femmes endeuillées par la guerre de 1914-1918 décident de fuir une misère prévisible baluchons en mains. Avec elles, un jeune garçon qui se retrouve sans famille, admiratif et observateur. Il raconte en voix off un road movie campagnard qui voit notamment les veuves aux prises avec un ex-soldat obsédé par une montre de valeur, et qui va poursuivre le trio d’un bout à l’autre de leur voyage. Elles essaient de s’en débarrasser par toutes sortes de moyens, tout en gardant l’objectif d’atteindre Rouen...

Nouvel éditeur pour ce véritable caméléon stylistique qu’est Anthony Pastor. A chaque album, un graphisme très différent, jusqu’au lettrage qui évolue. S’il a plongé avec passion dans son sujet, comme en atteste une postface détaillée et instructive, le rythme demeure constamment en demi-teinte. Les personnages manquent de corps, et même l’intrus insupportable qui leur colle aux basques apparaît presque banal. Le choix d’une narration par la voix d’un jeune garçon n’aide en rien pour donner du souffle au récit. Reste les beaux paysages enneigés, les visites de villes superbes comme Annecy, mais la déception l’emporte en refermant l’ouvrage.

DT

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Du même auteur :
Le Sentier des Reines - Par Anthony Pastor - Casterman Bonbons atomiques
- Castilla Drive
- Las Rosas
- Ice Cream
- Hotel Koral

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Le Sentier des Reines - Par Anthony Pastor - Casterman
    13 janvier 2016 19:00, par jfchanson

    Personnellement, j’ai adoré l’album et, apparemment, au vu de nombreuses autres critiques, elles, plutôt positives, je ne suis pas le seul.
    Dans ce cas, quand un album clive autant, il faudrait mieux joindre à cette critique peu élogieuse une autre plus sympathique.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JF. le 13 janvier 2016 à  20:53 :

      J’abonde dans votre sens... Cet album est superbe !

      Répondre à ce message