Cité d’Argile - Par Milan Hulsing - Actes Sud / L’An 2

7 juillet 2011 0
  • Adapté d'une nouvelle égyptienne, ce roman graphique possède au moins deux qualités de taille : un dessin fascinant de souplesse, et une ambiance onirique entre cauchemar et paranoïa. Dans le contexte des révolutions arabes de ces derniers mois, {Cité D'argile} trouve en outre une résonance unique.

Salem pourrait se contenter de faire du zèle en harcelant les citoyens de sa circonscription. Encaisser les contraventions. Tancer les subalternes. Éventuellement ramasser quelques pots de vins. Mais ce policier particulièrement avide d’argent va bien plus loin. Jusqu’à inventer une ville : Khaldiya. Il demande ainsi à ses supérieurs des fonds très importants pour payer les prétendus policiers de cette cité-fantôme.

Tout en veillant avec un soin maniaque à peaufiner sa monumentale supercherie, Salem connaît pourtant des nuits difficiles : le voilà qui rêve en pensant à sa propre tromperie, lui-même pourchassé par la bureaucratie.

Milan Hulsing, hollandais émigré en Égypte depuis cinq ans, signe avec ce roman graphique marquant l’adaptation d’une nouvelle de l’écrivain Mohammed El Bisatie, Al Khaldiyya (Au-dessus du pont, en français approximatif).

Mettant en scène un fonctionnaire qui pourrait ressembler à des dizaines d’autres, Hulsing illustre un système en cours dans nombre de régimes autoritaires : police et administration toutes-puissantes, milieux minoritaires aux réseaux tentaculaires, violence de la répression... Impossible de lire un tel album sans avoir en tête les révoltes du monde arabe, et pas seulement égyptiennes...

Son graphisme en trichromie alterne tons gris et ocre. Ces teintes, magnifiquement contrastées, cohabitent avec des éclats blancs dosés avec subtilité. Fort de cette palette, l’auteur évoque à la fois le monde des rêves et les vents désertiques, et parvient à planter un décor d’une magie peu commune. Ses personnages élégamment tracés au pinceau paraissent évoluer dans une torpeur caoutchouteuse.

Cité d’Argile fait figure à la fois de témoignage puissant et de prouesse graphique. Deux raisons pour saluer d’importance cette sortie, même si l’histoire en elle-même n’accumule pas les péripéties.

Cité d'Argile - Par Milan Hulsing - Actes Sud / L'An 2

Voir en ligne : voir également le blog de l’auteur

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?