Extrême-droite : le réveil des auteurs de BD

17 juin 2002 0 commentaire
  • Dessins, planches, signatures d'une pétition qui dit "Non à l'extrême-droite": le monde de la bande dessinée semble s'être réveillé depuis les résultats des élections françaises. Pourvu que ça dure!

Sous le titre "La BD dit NON à l’extrême-droite", un site offre à tous les auteurs de bande dessinée la possibilité de marquer leur opposition à l’extrême-droite.

Il débute par un petit rappel bien nécessaire ("Ton Christ est juif, ta voiture est japonaise, ta pizza est italienne, ton riz est chinois, ta démocratie est grecque, ta montre est suisse, ta chemise est indienne, ta radio est coréenne, tes vacances sont américaines, tes chiffres sont arabes, ton écriture est latine et... tu reproches à ton voisin d’être étranger !"), se poursuit par quelques notes d’histoire du début des années 30, par un florilège des citations de Le Pen ("Ils (les immigrés) vont nous ruiner, nous envahir, nous submerger, coucher avec nos femmes et nos fils.", "Le plus grave péril qui menace la terre, c’est la dénatalité du monde occidental affrontée à la surnatalité du tiers-monde. De ce fait, j’estime que l’homosexualité nous conduit, si elle se développe, à la disparition du monde.") et se termine par des dessins et planches envoyés par des auteurs de bande dessinée, et une longue liste de personnalités du monde de la BD qui disent non à l’extrême-droite, parmi lesquels on trouve des scénaristes, des dessinatgeurs, des coloristes, des webmasters, des journalistes, etc.

Il recense également une liste de sites anti-Le Pen.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?