Histoire du Comic Book - Jennequin - Vertige Graphic

28 avril 2003 0 commentaire
  • Les "comic books" ont marqué l'histoire de la bande dessinée et, après une période de récession importante, connaissent aujourd'hui un regain d'intérêt. Mais seule une partie de leur histoire, celle relative aux super-héros tels que Batman, Superman, Spiderman, est connue du grand public. Un livre comble cette lacune en nous proposant une découverte, à la fois historique et thématique, de ces fascicules qui ont passionné des générations de lecteurs américains (et pas mal d'Européens) depuis trois-quarts de siècle.

« Un mauvais papier, des couleurs criardes, d’improbables héros apportant l’ordre et la démocratie à un univers qui ne leur en demande pas tant : les Comic-Books ne paient pas de mine. Pourtant, que serait la bande dessinée américaine sans ces fascicules bon marché grands comme un cahier d’écolier - Superman, Batman et Spider-Man, pour ne nommer qu’eux, sont nés dans ces pages et y poursuivent encore aujourd’hui leurs existences mouvementées ».

Ainsi, Jean-Paul Jennequin introduit-il son ouvrage. On pourrait ajouter que les Comic-Books sont présents dans nos cultures pas seulement dans les bandes dessinées. Ses supports dérivés, comme la publicité, le jouet, le jeu vidéo, et surtout le cinéma doivent aux super-héros quelques-uns de leurs succès historiques.

Ces dernières années, les Comic-Books ont reçu en France un regain de faveur de la part du jeune public. C’est même un véritable phénomène : ils sont passés d’une douzaine de titres en kiosque à près d ?une trentaine. A l’heure où l’adaptation cinématographique de Spider-Man est N°1 des entrées aux Etats-Unis et N°2 en France, derrière Astérix, il était plus que temps de proposer au public un ouvrage historique de référence.

Fruit du travail de nombreuses années, L’Histoire du Comic-Book de Jean-Paul Jennequin est une somme. Tous les aspects de cette industrie y sont évoqués dans un style clair et simple : les origines, le contexte historique des différentes créations, les auteurs, les organisations et les techniques qui ont présidé à leurs publication jusque, dans ce premier volume, la campagne de censure anti-comics qui aboutit en 1954 à la création du comic-code, un tournant dans l’histoire de la BD américaine.

Jean-Paul Jennequin est connu pour avoir collaboré à un grand nombre d’ouvrages et de revues consacrées à la BD dont il est un de nos spécialistes les plus respectés. Commissaire en 2002 d’une exposition marquante sur la nouvelle BD américaine au Musée de la Bande Dessinée à Angoulême, Jean-Paul Jennequin est un de nos meilleurs traducteurs. On lui doit les VF de From Hell (Alan Moore et Eddie Campbell), Black Hole (Charles Burns), Cages (Dave Mc Kean), La Valse des Alliances (Will Eisner), Réinventer la BD (Scott McCloud), Bitchy Bitch (Roberta Gregory), Un Monde de Différence (Howard Cruse), ainsi que de nombreuses pages de Donald pour Disney.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Un livre qui se dévore d’une traite. Erudit, complet, bien écrit, bourré d’illustrations et astucieusement maquetté, il aborde tous les aspects des comic books, retraçant l’histoire de la bande dessinée américaine, l’évolution de la presse qui permit leur émergence, la naissance de Superman (et le combat - vain - de ses créateurs pour en récupérer les droits), la vague de super-héros que son succès généra ensuite, leur participation à la guerre 40-45, etc. Il se termine provisoirement (une suite est en préparation) sur la campagne anti-comics que connut l’Amérique des années 50, et qu’un code de bonne conduite des éditeurs de presse ne parvint pas à enrayer. Le texte (éloquent) de ce texte, avec ses terribles clauses de censure, figure à la fin de ce premier volume, qui est une vraie réussite et qui s’impose comme une véritable référence sur le sujet.

  Un commentaire ?