Innocent T1 - Par Shin’ichi Sakamoto (Trad. Sylvain Chollet) - Delcourt Manga

6 mars 2015 0 commentaire
  • Louis XVI, Danton, Robespierre… de grands noms qui ont en commun d’avoir été exécutés par un même homme : Charles-Henri Sanson. Retour sur la vie d’un des plus célèbres bourreaux de l’Histoire de France. Par l’auteur du majestueux « Ascension ».

1753. Paris. Le jeune Charles-Henri, 16 ans, aîné de la famille Sanson, doit prendre un jour la succession de son père à une charge, aussi renommée qu’infâme, dont s’acquittent les siens depuis trois générations, celle d’exécuteur des hautes œuvres de Paris, autrement dit de bourreau.

Jeune homme délicat et sensible, cette obligation le dégoûte, lorsqu’elle ne fait de lui l’objet du mépris des adultes et des brimades de ses camarades de pension. Comprenant que sa famille est maudite, que le sang, la douleur et la mort deviendront son lot et feront de lui un paria de la société, il tente vainement de se rebeller, sans conviction.

Un jour, surgit dans son monde sans espoir, aux détours d’une escapade puis d’une soirée, ce qui lui semble être un ange, une créature qu’il n’ose effleurer du regard. Image à ses yeux d’un bonheur inaccessible, cette rencontre va cependant donner lieu à un cauchemar bien réel, car son destin ne peut s’écrire que dans le sang…

Innocent T1 - Par Shin'ichi Sakamoto (Trad. Sylvain Chollet) - Delcourt Manga
Notre jeune héros dans sa posture en société : tête baissée.
© 2013 Shin’ichi Sakamoto / Shueisha / Delcourt Manga

De ses débuts dans les années 1990, marqués par l’action, la violence et les muscles, avec Bloody Soldier (1995 - 1 tome), Mortal Commando Guy (1996 - 2 tomes), puis Kiômaru (2004 - 5 tomes) et plus légèrement avec Nés Pour Cogner (2005 - 7 tomes), le style de Shin’ichi Sakamoto a étonnamment évolué ces dix dernières années, s’orientant vers des récits davantage contemplatifs et introspectifs [1].

C’est ainsi qu’il signe en 2007 Ascension, un remarquable récit d’alpinisme en dix-sept tomes, adapté du roman L’Homme solitaire de Jiro Nitta, qui narre le face à face de l’homme avec la montagne. Il est récompensé en 2010 par un prix d’excellence dans le cadre du Japan Media Arts Festival tenu par l’Agence nationale de la Culture (Bunkachô).

Avec Innocent, débuté en 2013 et comptant pour l’heure sept tomes, Shin’ichi Sakamoto adapte de nouveau, assez librement, un roman : Les Sanson, exécuteurs des hautes œuvres de Masakatsu Adachi. Le manga retrace la vie de Charles-Henri Sanson, l’un des plus célèbres bourreaux de l’Histoire de France, ayant décapité le roi Louis XVI ainsi que différents révolutionnaires comme Danton ou Robespierre.

Aucune échappatoire : que ce soit en dehors de sa famille ou en son sein.
© 2013 Shin’ichi Sakamoto / Shueisha / Delcourt Manga

Si Ascension pouvait être vu comme une élévation vers les cieux, une façon de s’extraire et de s’affranchir du monde des hommes, de ce tout qu’il a de plus matérialiste et injuste socialement, Innocent semble opérer la trajectoire inverse. Nous découvrons un jeune homme, au cœur et à l’âme innocents, ne demandant qu’à vivre en paix parmi ses semblables, amené malheureusement à descendre dans les tréfonds de l’enfer caché sous le vernis de la société.

Le style de Shin’ichi Sakamoto apparaît ici plus fin et délicat que jamais, aussi bien pour donner vie à ce héros de tragédie, aux traits par moment androgynes, que pour décrire l’univers feutré, faussement gracieux et poli, d’une société broyant les individus au nom du pouvoir et des intrigues politiques.

Ce premier tome fort réussi nous propose de découvrir son héros, sa famille et son rôle fort particulier dans la société, à la fois incontournable, redouté et méprisé.

Comme souvent chez ce mangaka, ce sont les dessins, à travers les regards et les postures, qui entretiennent le dialogue avec le lecteur, exprimant bien davantage que les paroles, souvent incapables de traduire les sentiments des personnages, ou ne servant qu’à déployer un discours de façade et de circonstance.

Récit sur la fatalité des obligations et des charges, Shin’ichi Sakamoto nous invite d’une bien belle manière à la découverte d’une cruelle destinée, témoin privilégié de la fin d’une époque.

Charles-Henri et son père humiliés, même lorsqu’ils sont invités chez leur « bienfaiteur ».
© 2013 Shin’ichi Sakamoto / Shueisha / Delcourt Manga
Documents

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

On signale la présence de Shin’ichi Sakamoto sur le stand Delcourt au Salon du Livre de Paris

Innocent T1. Par Shin’ichi Sakamoto. Traduction Sylvain Chollet. Delcourt Manga, collection "Seinen". Sortie le 18 mars 2015. 212 pages. 7,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Shin’ichi Sakamoto sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 3 de Nés pour cogner,
- Lire la chronique du tome 12 d’Ascension,
- Lire la chronique des tomes 13, 14 & 15 d’Ascension.

[1Les œuvres de Shin’ichi Sakamoto :
- Bloody Soldier (1995) : 1 tome, inédit en France,
- Mortal Commando Guy (1996) : 2 tomes, inédit en France,
- Kiômaru (2004-2005) : 5 tomes, Akata/Delcourt Manga,
- Nés Pour Cogner (2005-2006) : 7 tomes, Akata/Delcourt Manga,
- Ascension (2007-2012) : 17 tomes, Akata/Delcourt Manga,
- Innocent (2013-en cours) : 7 tomes, Delcourt Manga.

  Un commentaire ?