Toxic Planet, l’Intégrale - Par David Ratte – Editions Paquet

31 juillet 2012 0 commentaire
  • Après l'échec du sommet de Rio, la publication de cette intégrale ayant pour thème l'avenir de la planète permettra de découvrir (ou redécouvrir) une bande dessinée «engagée», un coup de gueule écologique salvateur, amusant et talentueux !

Sam est un héros ordinaire,banal, aux préoccupations on ne peut plus quotidiennes, bref quelqu’un comme vous et moi ! Sauf qu’à l’image de tous ses congénères, il doit en permanence (même au lit !) porter un masque à gaz...

Ce héros sans visage dont aucun état d’âme, ni aucune tranche de vie ne nous sont épargnés évolue dans un futur qui chaque jour peut nous apparaître de plus en plus proche. Un futur où l’air est devenu irrespirable, où les dernières espèces ont totalement disparu, où la planète gangrénée par une pollution est omniprésente, où le réchauffement climatique et les déchets toxiques saturent le paysage...

Sam et Daphné, sa compagne, ses amis, ses collègues, vivent dans ce monde dans une parfaite insouciance (« C’est comme ça et puis c’est tout ! Et puis d’abord, qu’est ce qu’on y peut ? »), un monde où la production industrielle sans limite associée au pillage éhonté de la planète (du moins ce qu’il en reste) se poursuit inexorablement.

On y croise une police chargée de traquer les derniers militants écologistes, un président nerveux et de petite taille au discours cynique et démago, aux visions écologiques et humanitaires ultralibérales (tiens ?), un tiers monde méprisé et manipulé par les « grandes puissances » usant d’armes de destructions massives bien dérisoires (tiens ?), des villes où "malbouffe" et surconsommation règnent en maître…

Mais où l’auteur va-t-il chercher tout ça ?

Toxic Planet, l'Intégrale - Par David Ratte – Editions Paquet

On l’aura compris c’est dans un registre bien différent mais assez proche de celui de Philippe Squarzoni (Saison Brune, Delcourt ) ou d’autres que David Ratte nous invite à s’amuser et à réfléchir à la lecture d’une BD finalement très politique.

Son recours à un humour noir et ravageur au service d’un discours sans concession, parfois un peu démagogique (mais n’est ce pas aussi un peu la loi du genre ?) lui permet de faire mouche en nous interpellant sur nos propres contradictions et celles de notre société : Médias, armées, science, consommation, terrorisme, dérèglement climatique, politique…, tout y passe !

Le titre de la série ne doit pas faire illusion : la toxicité ne se réduit pas qu’à la qualité de l’air ambiant, elle est partout dans nos assiettes, à la télé…jusque dans nos têtes ! C’est l’impression qui ressort de cet album drôle au graphisme limpide servi par une mise en couleur de très belle qualité (due au beau travail de Sylvie Sabater).

Si l’ensemble est parfois inégal, force est de constater que le propos, s’il frappe fort, est rarement « à côté de la plaque ». On perçoit aisément l’énervement (pour ne pas dire la révolte) de l’auteur devant l’échec des discours "politiquement corrects", du cynisme ou de la cécité de nos gouvernants face aux enjeux du futur.

Nourrie de références à une actualité récente et des faits de sociétés qui remplissent les colonnes de nos journaux l’intégrale de cette série publiée en 2006 revient nous rappeler avec une certaine cruauté nos échecs et notre immobilisme coupables dans la réalisation d’un véritable développement durable.

Cette réédition est complétée de nombreux bonus où l’auteur se met lui même en scène pour dévoiler sa démarche. On appréciera aussi l’ajout d’un beau cahier graphique contenant des travaux plus anciens. Une manière d’en savoir un peu plus sur un auteur dont on n’a pas fini de parler !

À déguster avec gourmandise sur les plages (encore propres ?) en attendant la prochaine marée noire !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?