Disparition prématurée du dessinateur argentin Carlos Meglia

17 août 2008 0 commentaire
  • Le grand dessinateur argentin Carlos Meglia est décédé le 15 août d’une opération du cœur. Il faisait partie de ces artistes internationaux publiés sur tous les continents, y compris en France, où ses dernières œuvres, sur des scénarios de Didier Crisse et de Carlos Trillo, figuraient au catalogue des éditions Soleil.
Disparition prématurée du dessinateur argentin Carlos Meglia
"Canari", la série qu’il animait avec Didier Crisse chez Soleil
Ed. Soleil

Né en Argentine à Quilmes, le 11 décembre 1957, Carlos Meglia y fit des études d’art avant de devenir l’assistant du dessinateur Oswal, puis de créer deux ans plus tard la revue El Pendulo tandis qu’il dessine des couvertures pour les éditions Record pour qui il réalise sa première BD en 1983. Il illustre un certain nombre d’ouvrages dont une Bible pour enfants et un Don Quichotte. Il collabore pour de nombreux titres de la presse argentine, y compris le légendaire magazine de bande dessinée Billiken.

Red Song avec Carlos Trillo au scénario
L’album venait de sortir chez Soleil

Après un passage dans l’animation (il a travaillé aussi bien sur les Schtroumpfs, Les Flinstones et Scoobby Doo pour Hanna-Barbera Buenos-Aires) qui va « cartooniser » son trait, il commence sa carrière internationale grâce à Carlos Trillo avec qui il produit pour Eura Editoriale (Italie), les albums Irish Coffee, Big Bang, Le Livre de Gabriel, Lam, Livevil et surtout Cybersix dont 12 volumes seront publiés chez Vent d’Ouest en France, pour laquelle il reçoit le prix « Caran d’Ache » à Rome en 1996.

Il commence parallèlement une carrière aux États-Unis en intervenant sur les séries Star Wars Underworld, Superman Tarzan, Adventures of Superman, Monster World, Elektra, Spy Boy et un hors-série de Crimson.

Ces dernières années, il était publié en France chez Soleil où il avait créé avec Didier Crisse la série Canari et avec Carlos Trillo Red Song dont le premier volume venait de paraître en juillet 2008.

La mort le fauche dans la force de l’âge, alors qu’il venait d’avoir 50 ans. « Nous sommes tous très tristes ici, chez Soleil, où il avait choisi de se faire publier ces dernières années  » nous dit son éditeur Jean Wacquet.

Une page de Canari dessinée par le talentueux dessinateur argentin
Ed. Soleil

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Le blog de Carlos Meglia où ses admirateurs peuvent laisser un message de sympathie auprès de sa famille et de ses amis

En médaillon : Carlos Meglia en "dessinateur de petits miquets". Plein d’humour, l’homme ne se prenanit pas au sérieux.

  Un commentaire ?