L’Homme qui aimait les fesses - Par Osamu Tezuka - Editions FLBLB

10 décembre 2012 0 commentaire
  • Osamu Tezuka - le Dieu du manga - n'est pas que l'auteur d'Astro Boy et du Roi Leo. Il a aussi versé dans des récits plus adultes, dont L'Homme qui aimait les fesses regroupe une partie!

Avec L’Homme qui aimait les fesses, les éditions FBLBL traduisent un recueil de nouvelles d’Osamu Tezuka - sinon érotiques, du moins ayant pour thème la sexualité et les relations hommes-femmes - réunies par Tezuka Productions en 2012. Les nouvelles datent globalement des années 1970 et offre une vision savoureuse de la société japonaise de cette époque.

L’Homme qui aimait les fesses constitue une véritable somme : ce gros volume de près de 500 pages regroupe une vingtaine d’histoires dans lesquelles, le plus souvent, l’homme se retrouve aux prises avec ses fantasmes, mais surtout en porte-à-faux avec l’expression du désir féminin. Le rapport de domination penche franchement en faveur de femmes, parfois perçues comme des créatures menaçantes, qui font face à des hommes dont la virilité est en question. Les histoires glissent souvent vers le burlesque, le grotesque, le fantastique, ouvrant tous les possibles.

L'Homme qui aimait les fesses - Par Osamu Tezuka - Editions FLBLB
L’Homme qui aimait les fesses - Par Tezuka - Editions FLBLB
© Editions FLBLB

Par son aspect simpliste, voire sommaire, le style graphique pourrait rebuter aussi bien les lecteurs de mangas produits de nos jours que ceux de BD franco-belge. Il faut toutefois le remettre dans son contexte : il correspond tout-à-fait à celui, daté, de Tezuka, peut-être plus dépouillé encore que d’habitude étant donné le registre plus comique, relevant de la caricature, de la chronique sociale amusée, qui domine ces nouvelles.

Car la peinture des mœurs est elle à la fois drôle et pertinente : c’est la modernité des rapports hommes-femmes dans une société japonaise en mutation qui nous est offerte, et le lecteur européen d’aujourd’hui ne manquera pas de se retrouver dans nombre de situation décrites. Comme toujours chez Tezuka, la narration est extrêmement dynamique, rapide, pleine d’humour, et l’on jubile de voir ces personnages féminins s’imposer face à ces figures masculines qui s’effondrent et se décomposent au moindre aléa.

FLBLB propose avec L’Homme qui aimait les fesses un manga important à plusieurs titres : valeur sûre par son auteur, visant un lectorat différent de celui habituel des mangas par son sujet décalé et relativement audacieux, précieux par sa structure narrative faite de nouvelles alors que le manga actuel se caractérise plutôt par les séries longues, réjouissant par sa tonalité distanciée. Voilà un volume qui pourrait séduire des lecteurs éloignés du cercle de base des mangaphiles. Souhaitons lui de réussir ce pari.

JPEG - 198.2 ko
L’Homme qui aimait les fesses - Par Tezuka - Editions FLBLB
© Editions FLBLB

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

Et car il a été plusieurs fois question de Tezuka sur ActuaBD :
- Tezuka par lui-même
- La revanche d’Osamu Tezuka
- Ayako
- Black Jack
- Demain les oiseaux
- Gringo
- MW
- Shumari
- La Vie de Bouddha
- Dororo
- Metropolis

  Un commentaire ?