Lady Whisky – Par Joël Alessandra – Casterman

20 août 2017 0 commentaire
  • Hommage à Helen Arthur, l’un des plus célèbres critiques de whisky au monde, par un dessinateur-baroudeur qui, mieux que de nous intéresser à ce breuvage légendaire, en auréole la légende. Enivrant, forcément.

Je vous en fais l’aveu : je ne bois pas d’alcool. Jamais. Pas même du vin, pas même du cidre, ce qui me vaut l’incompréhension de mes amis bretons, pas même de la bière, à la stupéfaction des Belges. Je n’aime pas cela. Mais j’aime bien Joël Alessandra qui sait y faire pour nous mener en voyage, que ce soit sur les traces d’Amin Maalouf ou d’Henry de Monfreid, ou dans les destins animés de Gustave Eiffel, d’Auguste Rodin, de Louise Brooks ou de Bob Marley !

Là, c’est une affaire familiale : l’auteur est le neveu par alliance d’une grande critique du whisky (je n’imaginais même pas que cela puisse exister), dont certains alcools écossais portent, paraît-il le nom. Il se fait qu’elle écrivait et qu’elle dessinait elle-aussi et cette complicité, Alessandra a voulu l’immortaliser, dans un album-cénotaphe en quelque sorte.

Lady Whisky – Par Joël Alessandra – Casterman

Joël Alessandra a structuré son récit par recherche, réelle ou non, d’un « Saint-Graal du whisky » que la défunte cherchait à acquérir et rêvait de distribuer sous sa marque. Mais elle est partie un peu plus tôt que prévu en goûter la part des anges. C’est donc son « nephew in law » qui poursuit le périple scandant, à chaque pas quasiment, les vers du poète écossais Robert Burns, « the Bard of Ayrshire », chantre du whisky s’il en est.

On apprend beaucoup en lisant ce volume : sur la fabrication, sur les origines (il y a des whiskies partout dans le monde, même au Japon !), sur leurs différents arômes : tourbé, marin, adouci par le caramel des fpûts de Bourbon, avec un arrière-goût d’abricot, de raisin, de xérès... Est-ce que cela m’a donné envie d’avaler un verre (dry, cela va sans dire). Inutile : les aquarelles et la gentille musique des mots qui constituent cette lecture sont suffisamment enivrants.

© Casterman

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?