Le Phare - Par Paco Roca - 6 Pieds sous terre

13 avril 2005 0 commentaire
  • Fin de la guerre civile espagnole. Un jeune soldat républicain qui a décidé de fuir vers la France tombe à l'eau près d'un phare. Il ne devra la vie qu'à un vieux marin qui prend soin du phare éteint.

Après la traduction en 2002 par les éditions Erko de son album Le Jeu lugubre, une terrifiante fiction gore autour de l’oeuvre de Salvador Dali, Paco Roca revient en France pour Le Phare, à l’ambiance et au thème bien différents de ceux de son précédent travail.
Le nouvel album tourne autour de l’amitié naissante entre Francisco, le jeune soldat, et Temlo, le vieux marin. Celui-ci, féru de littérature, baptise sa pêche miraculeuse du nom de Moby Dick, et racontera au jeune homme inculte de belles histoires marines mettant en scène Ulysse ou Laputa, île (dont il garde secrète la nature imaginaire) qu’il pare de toutes les vertus. Francisco, qui a vu bien des horreurs dans sa jeune vie de soldat pris dans une guerre où il s’est retrouvé du côté des perdants, va petit à petit réapprendre à rêver.

Le Phare - Par Paco Roca - 6 Pieds sous terre

Le dessin de Paco Roca est tout aussi agréable et riche que son histoire. Si les chaudes couleurs du Jeu Lugubre sont ici remplacées par une simple bichromie, le lecteur ne perd pas au change, bien au contraire. Le trait a gagné en élégance et en finesse, et la bichromie donne un petit air ancien qui sied à cette histoire qui mélange habilement la barbarie des événements que vit le pays et la beauté des univers imaginaires que suscite la littérature, de Don Quichotte à l’Île au trésor.

Le Phare est un bel ouvrage qui fait honneur à son auteur et à son éditeur, qui lance là une petite collection de BD venues de l’autre côté des Pyrénées.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?