Livre-paris 2018 : une scène BD éclectique accrochée à l’actualité

28 février 2018 2 commentaires
  • Des grands noms, d’autres moins connus et des sujets surtout ancrés dans l’actualité du moment. Un travail d’éditorialisation de la scène BD/comics/Manga du salon Livre-Paris 2018 entamée il y a trois ans et qui repose sur une vingtaine d’événements avec Gaston Lagaffe en avant-première du film qui sort en salle le 4 avril prochain et la Russie en pays invité.

Cette éditorialisation se traduit par des rendez-vous réguliers : le « Grand Portrait » rend hommage à des grands noms de la bande dessinée, profitant de s’arrêter sur l’une de leurs dernières publications pour revisiter toute une carrière. Cette année, c’est le grand scénariste et cinéaste Alejandro Jodorowsky et ses 50 ans de bande dessinée à l’occasion de la sortie chez Actes Sud de ses Fables paniques, Christian Rossi qui publie Le Cœur des Amazones (Sc. Géraldine Bindi), chez Casterman et Francois Boucq qui vient de publier coup sur coup deux albums de Bouncer, qu’il scénarise seul, chez Glénat.

Livre-paris 2018 : une scène BD éclectique accrochée à l'actualité
Alejandro Jodorowsky
Ph : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Marion Montaigne
Photo : Rita-Scaglia-2013 - © Dargaud

Ce sont des auteurs plus jeunes qui sont mis en avant avec les rendez-vous « La BD dont tout le monde parle… » : Marion Montaigne (Dans la combi de Thomas Pesquet, Dargaud), Karim Friha (La Flamme et l’orage, Gallimard), Timothé Le Boucher (Ces Jours qui disparaissent, Glénat), Joseph Safieddine (Monsieur Coucou, Le Lombard), Yannick Corboz (Brigade Verhoeven, Rue de Sèvres).

Laurent Alexandre
Ph : By Olivier Ezratty (Flickr) via Wikimedia Commons

Ce sont des sujets dans le module « Face au monde » dont les moments forts tourneront autour de la question ! « La réalité dépasse-t-elle la science-fiction ? » où notamment le fameux essayiste Laurent Alexandre (La Guerre des intelligences, JC Lattès) et Enki Bilal seront confrontés ; le débat « Complots et conspirations » avec les scénaristes Didier Convard, Stephen Desberg et le romancier Eric Giacometti, le nouveau maître des intrigues de Largo Winch, ou encore « L’Histoire, autrement » avec le romancier et cinéaste Gérard Mordillat, (Le Suaire, Futuropolis) et des créateurs de BD Marc Jailloux (Alix, Casterman) et Warnauts & Raives (Les Jours heureux, Sous les pavés, Le Lombard), qui posera la question de savoir comment la BD interroge-t-elle aujourd’hui le récit national et les enjeux de la mémoire.

On s’interrogera pareillement sur les nouveaux contours du thriller avec le juge Marc Trévidic devenu scénariste de BD. Des autrices réfléchiront sur la façon de désamorcer les stéréotypes sexistes dans la bande dessinée, tandis qu’autour du romancier Fabrice Humbert (Comment vivre en héros, Gallimard), les scénaristes Matz (Tango, Le Lombard), Yves Sente (Cinq branches de coton noir, Dupuis), Sorj Chalandon et le dessinateur Pierre Allary, (Mon Traître, Rue de Sèvres) on tentera de redéfinir l’acception moderne de la notion de héros.

Enki Bilal
Ph : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Deux « entrevues dessinées » nous feront rencontrer la grande mangaka Kamome Shirahama (L’Atelier des sorciers, Pika) et Giorgio Cavazzano, l’un des meilleurs dessinateurs de l’univers Disney en activité qui viendra nous parler de son Mickey Maltese (Glénat)

Le scénariste Benoît Peeters (Comme un chef, dessin : Aurelia Aurita, Casterman) et le mangaka Taro Samoyed, auteur d’Artiste, un chef d’exception (Glénat) se mettront à table pour parler de grande cuisine ; le dessinateur de comics Lorenzo De Felici viendra présenter Obliviong Song (Delcourt), la nouvelle série de Robert Kirkman, le scénariste du succès planétaire Walking Dead. Enfin, auteurs français et auteurs russes venus du pays invité confronteront la Russie réelle et la Russie rêvée des scénaristes de BD.

En prime, Gaston Lagaffe (Théo Fernandez) et Prunelle (Pierre François Martin-Laval, aussi réalisateur du film) viendront eux-mêmes en live nous parler en avant-première du film mis en scène par le réalisateur à succès des Profs . Par ailleurs, une exposition sur les inventions du gaffeur et la façon dont elles sont transposées dans le film jouxtera la scène BD et un « Grand Procès » : « Faut-il licencier Gaston Lagaffe ? » aura lieu sur la Grande Scène.

Nous vous en reparlerons.

Pierre François Martin-Laval viendra nous parler de son film "Gaston Lagaffe" qui sort le 4 avril 2018.
Ph : Arnaud Borrel © 2017 - Les Films Du Premier – Les Films Du 24 – Tf1 Films Production – Belvision Avec La Participation De Tf1 Et Ocs

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Plus d’infos et réactualisations quotidiennes sur le SITE DE LIVRE-PARIS

 
Participez à la discussion
2 Messages :