Steamboy le dernier film du père d’Akira

18 août 2004 2 commentaires
  • Sortie cet été au Japon, {Steamboy}, la nouvelle création de Katsuhiro Otomo, est déjà entrée dans le panthéon des films d'animation japonais cuvée 2004, aux côtés de {Ghost in the Shell - Innocence} et du tout aussi attendu {Howl's Moving Castle} de Miyazaki. Atterrissage de ce blockbuster prévu fin septembre en France.

Avec Steamboy, Otomo, fidèle à lui-même, nous plonge dans un récit de science-fiction, son domaine de prédilection, et cette fois-ci l’univers dépeint tire ces racines du steam punk, le style néo-rétro de la SF. Dans un monde qui pourrait se situer à l’époque victorienne, la ressource première d’énergie est la vapeur. La découverte par un jeune garçon d’une boule métallique contenant une toute nouvelle forme d’énergie pourrait changer l’ordre des choses...

Steamboy est le fruit de 10 ans d’élaboration durant lesquels chaque étape de création a été supervisée par Otomo. Ce long métrage représente aussi l’un des plus grands budgets de l’histoire de l’animation japonaise, en cumulant près de 20 millions d’euros pour sa réalisation. Les producteurs parient sur un succès au Japon et de par le monde, aussi conséquent que celui de Princesse Mononoké.

Le film est donc prévu fin septembre pour la France, mais vous pouvez déjà consulter son site officiel américain.

Et pour de plus amples et précises informations, je ne saurais trop vous conseiller Cyber Adventure Tsuka, un site internet d’excellente facture et extrêmement fourni en informations, illustrations et extraits.

Enfin, sachez que le film fera la clôture du festival de Venise 2004.

Anh Hoà TRUONG

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Katsuhiro Otomo est le géniteur inspiré de grands classiques du manga tels que : Domu, Mother Sarah, et bien sûr Akira, qu’il a adapté en film d’animation à la fin des années 80 et qui reste une référence dans les domaines de l’animation et de la science-fiction et un véritable catalyseur de la fièvre du manga et de la japanimation à travers le monde. Son CV compte désormais d’autres chefs d’œuvre du cinéma d’animation comme Roujin Z, Robo Carnival, Manie Manie et Memories [qui vient de sortir en DVD en France. NDLR], et son talent transparaît également sur Spriggan, Perfect Blue et Metropolis.

(par Anh Hoà Truong)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  2 Messages : Participez à la discussion
  • > Steamboy le dernier film du père d’Akira
    18 août 2004 17:37, par effer

    Trés, Très attendu !!

    Répondre à ce message

    • Répondu par bullut le 20 août 2004 à  19:40 :

      bon, je l’ai vu. et je n’ai pas du tout aimé.
      comme cela, ca met en garde les personnes qui s’impatient trop : vous risquez d’etre décus. ce n’est pas sûr car le film recelle de nombreuses qualités. Pour ma part, ce la n’a pas suffit car elles sont uniquement techniques. Il n’y a rien de créatif, d’innovant. où est passé le revolutionaire artiste ? caché dans les baskets d’un artisan vieillisant peut-etre ? Bref, il y a de l’argent, cela se voit dans chaque image ! mais à la place de centaine de détails sur background (A croire qu’on peut s’ennorgueillir de peindre des millions de briques rouges sur les facades des maisons victoriennes ?), j’aurai apprecié un scénario, une mise scène et un design moins convenus, moins exploités jusqu’à l’usure, moins destinée au grand public dans le but d’exploiter le sujet en déclinaison. car sans vous gacher le scénario, il faut savoir une chose : Steam boy n’apparait que dans les cinq dernière minutes du métrage,et ses aventures réelles se dessinent en filigrane dans le générique final...bref, vous l’aurez compris, ce film grandiloquent n’est que la luxueuse introduction d’une future pompe à frique à l’americaine ! Serie tv, toys en tout genre... on verra tout debarquer dans les prochains mois à coup sur. Au final, Peut-etre qu’Otomo se prepare un plan retraite, allez savoir ?
      je ne vais pas m’attarder plus longtemps sur cette mise en garde. vous aurez retenu l’essentiel. c’est japonais, deja vu (final fantasy se tape nadia le secret de l’eau bleue), parfait techniquement (oulala, vous verrez, ils dessinnent toutes les feuilles des arbres), un peu chiant mais ça va quand même (enfin quand même un peu chiant), et tellement pas Otomo (ou est-tu ? scènariste en colère, inventeur de mouvement comme l’aborsortion de matiere, et designeur qui osait mettre des yeux bridés aux asiatiques.) sic.
      pardon pour les fautes, on se relit peu dans la famille.

      Répondre à ce message

      • Répondu par toshi le 29 août 2004 à  13:04 :

        je suis tout à fait d’accord avec toi, je suis sur que steamboy(même si je ne l’ai pas encore vue et dieu sait que je compte aller le voir) sera nul à chier mais à qui la faute aussi, vous les occidentaux quand un japonais s’exprime réelement sur un sujet ou la passion remplace les biftons personne ne remue sont cul à aller le voir( jinroh passé innhaperçut,métropolis cassiinexistant,cowboy bebop qui est soit dit en passant un trés bon film est sorti dans trés peu de salle nocturne) aprés vous vous plaigner quand un cinéaste japonnais passionner de design essaie de faire un truc commercial mais putain ! il a dépenser 20 millions d’euros pour faire ce film tu croit p’tet qu’en même qu’avec autant de pognons otomo se serait cotenter simplement de quelques fan pour aller voir le film. Il vise le grand plublic c’est triste mais c’est comme ça et si akira aurait aussi bien marcher que ça au ciné, depuis longtemp il y en aurait eux une deuxième partis bordel, ben ouais entre les convictions d’otomo et les exigeances des boites à frics ça fait un film chelou personnellement ch’ui sur que si ça ne tenait qu’a otomo le film steamboy aurait était presque dans la même veine que akira(un peu plus soft quand même)il faut aller voir ce film parce que je suis sur que otomo ne s’arretera pas la et que grace à la tune (soyons franc)il se peut qu’il nous ponde un truc digne d’akira sans que ça lui prenne dix ans !!! si tu remarque bien le seul cinéaste d’animation qui peut se permetre de juteuse sorti en france et dans le monde c’est miyazaki grace à son mononoké et aprés boum !on se coltine chiriro et aussi c’est anciennes eouvres le chateau dans son putain de ciel (je dit ça mais j’ai bien aimer le film)et aprés boum la ptite sorcière lili ou kiki et aussi encore un ancien film à lui avec un type et une épée et qu’est-ce qui sortira au cinéma dans trés peu de temps le nouveau film de miyazaki bien sur avec une vielle qui est en faite une petite fille enfermer dans un chateu etc... c’est le succées qui fait avancée les choses mon gars. Pas de succée pas de bon film, on dit que c’est la ventes des dvd de akira qui à en partit relancer le projet c’est te dire à quel point il était dans la merde. En faisant le film il voulait avancer techniquement dans l’animation et continuer dans un projet plus n’ovateur point de vue scénario.en bref aller voir c’est film bordel sinon vous vous coltinerer toujours de la merde en animation japonaise et il faudra vous cotenter jusqu’a la fin de vos vies des animes à la walt disney ou des merdes de ce genres à l’américaines bandes de boufons !!!!!!! (Désoler pour les fautes mais moi aussi dans ma fammille on se relis pas)

        Répondre à ce message

        • Répondu par melode le 16 septembre 2004 à  14:34 :

          Effectivement, après l’avoir vu hier soir en avant première aux halles, je confirme que steam boy est vraiment très décevant, alors que pour moi Otomo est le plus grand mangaka que je connaisse, celui qui m’a fait aimer le japon...

          Il y a une explication néanmoins, j’ai cru lire sur un site que ce filma aurait mis 10 ans à se faire car il y aurait eu des retard suite à des engueulades entre Otomo et ses producteurs qui souhaitaient le film plus ’attractif’, plus pour les 8-12 ans...Donc voilà, tout s’explique...Ototmo a du se faire pas mal de cheuveux blanc..

          Donc oui steam boy est chiant, mais ne prenez pas Otomo pour l’unique responsable..Oui il y a trop d’argent en jeu, et donc c’est un film conformiste, qui se veut parfois poétique mais n’y arrive pas donc devient lourd...Avec un scénar à laOtomo, donc ça part dans tout les sens..Seulement avec Akira on a envie de chercher à comprendre toute cette confusion, mais avec steam boy, on a juste envie de se casser, ou non, on se force à rester pour regarder ce monstre graphique et technique..

          Il y a disproportion entre forme et contenu..et ça c’est fatal....Allez plutot voir memories..si vous voulez du grand Ototmo...

          Voir en ligne : steam boy

          Répondre à ce message

  • Exposition Ôtomo Steamboy
    26 août 2004 11:21, par AL

    bonjour
    A l’occasion de la sortie de steamboy la galerie Arludik (www.arludik.com) expose crayonnés, cellulos et gouaches d’Ôtomo et de son staff. Une litho tirée à 100 ex et signée par Ôtomo sera mise en vente.
    Dates du 28 août à mi-septembre.

    Répondre à ce message