Yan Lindingre lance le Prix "Couilles au cul" à Angoulême

14 janvier 2016 8 commentaires
  • Yan Lindingre lance le Prix "Couilles au cul" à Angoulême

    Le "Off" du Festival d’Angoulême va-t-il devenir plus intéressant que le Festival lui-même ? Il est vrai qu’à force de multiplier les reculades, celui-ci renvoie une image bien velléitaire. Yan Lindingre en profite pour lancer dans le off du off un prix... couillu !

Est-ce lié à la bronca féministe qui a suivi l’absence de femmes dans la liste des Grands Prix ? "Absolument pas, répond Yan Lindingre, le rédacteur-en-chef de Fluide Glacial. C’est en assistant à la conférence de presse du prochain festival qui a eu lieu en novembre dernier que je découvre, lors de la présentation du programme que Franck Bondoux (directeur du FIBD) et Marika Bret (DRH de Charlie Hebdo) annonçaient qu’ils ajournaient la remise d’un nouveau prix décerné à la liberté d’expression, car estiment-ils, « c’était trop dangereux pour le lauréat ».

Or Fluide Glacial est déjà partenaire d’un prix "off" au Festival d’Angoulême : le Prix Schlingo, un prix de l’humour dit « gros nez » dont les représentants sont de plus en plus absents des sélections du FIBD ces dernières années. La reculade du FIBD sur ce "Prix du courage" le contrarie. Aussi décide-t-il de créer un Prix « couilles-au-cul » récompensant le courage artistique d’un auteur (bande dessinée, dessin de presse… d’humour).

"L’intitulé est volontairement trivial et provocant, dit le communiqué, mais il permet de rappeler que le métier des humoristes, et en l’espèce des dessinateurs de presse, c’est de faire rire. Même si certains l’ont payé de leur vie, il ne faut pas penser que les dessinateurs d’humour sont devenus du jour au lendemain des gens graves. « Sentinelles de la liberté d’expression », pourquoi pas… Mais humoristes avant tout  !"

Dangerosité

Est-ce à dire que la dangerosité de ce statut est surestimée ? "Toutes proportions gardées, argumente le communiqué, nous pensons au contraire qu’un prix Nobel de la Paix n’a jamais nui à son récipiendaire si ce dernier subit des menaces dans son pays. Par l’octroi d’un prix un tant soit peu médiatisé, le lauréat gagne en visibilité et s’assure des soutiens de par le monde. Ce prix du « courage artistique » est une petite goutte d’eau dans l’océan des drames que le monde traverse, mais c’est une petite goutte qui nous coûte peu, et qui peut permettre à un artiste de mieux se faire connaître et trouver des opportunités professionnelles qui amélioreront son quotidien. L’idée de récompenser une dessinatrice (puisqu’il s’agira d’une femme) courageuse qui doit se battre pour publier, faire face à des menaces, nous a paru de bon aloi… à un moment où l’on oublie même les femmes dans la liste des candidats au Grand Prix du FIBD 2016." Nous y voilà quand même...

JPEG - 25.5 ko
Photo DR - © Denis Hilt

Un sculpteur est déjà en train de créer le trophée. "L’année prochaine, il y aura des couilles, de bronze, des couilles d’argent et des couilles en or, rigole Lindingre. Nous espérons nous attacher des partenariats dès l’année prochaine, avec des peut-être des dotations attachées aux récompenses." L’Association Cartooning For Peace, le quotidien Sud-ouest, Fluide Glacial et ActuaBD.com sont associés à ce prix.

Le nom de la lauréate -puisqu’on sait déjà que c’est une lauréate- sera proclamé le samedi 30 janvier à 11h30 (juste avant la remise du Prix Schlingo) à la Maison d’Isabelle, 37.2 Impasse Charlie Schlingo, à Angoulême. Une impasse qui donne sur la rue Hergé...

ABSTRACT IN ENGLISH

The ‘Balls-Up-Your-Ass’ Prize

As the Angoulême International Comics Festival and Charlie Hebdo have finally decided not to jointly award a prize for Freedom of Expression, Yan Lindingre, editor-in-chief of Fluide Glacial magazine, has taken the initiative to create the ‘Balls-Up-Your-Ass’ Prize which will recognise the artistic courage of a cartoonist. And what’s more, for this first Prize this will be a woman ! In partnership with Cartooning for Peace, The Off of Off, Actua BD and Fluide Glacial, the ‘Balls-Up-Your-Ass’ Prize will be presented during the Festival Off, the fringe festival of Angoulême, on Saturday January 30th at 11.30am, 37.2 Impasse Charlie Schlingo, Angoulême.

ABSTRACT IN GERMAN

Den "Eier in der Hose" - Preis

Nachdem der Veranstalter des französischen Comic-Festivals Angoulême und Charlie Hebdo darauf verzichtet haben, zusammen einen Preis für die Ausdrucksfreiheit zu vergeben, hat Yan Lindingre, der Chefredakteur von Fluide Glacial beschlossen, den Prix "Couilles au Cul", also den "Eier in der Hose" - Preis auszurufen, der den künstlerischen Mut eines Zeichners, der übrigens für dieses erste Mal eine Frau sein wird, auszeichnen wird. In Partnerschaft mit Cartooning for Peace, Le Off of off, ActuaBD und Fluide Glacial wird der "Eier in der Hose - Preis" im Rahmen des Festival Off de la Bande dessinée d’Angoulême, am Samstag 29. Januar 2016 um 11:30 Uhr, 37.2 Impasse Charlie Schlingo, Angoulême, vergeben.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

8 Messages : Participez à la discussion
  • La lauréate bénéficiera-t-elle d’une bourse ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 14 janvier à  09:59 :

      de deux bourses, c’est l’originalité du prix

      Répondre à ce message

    • Répondu par Nexus le 14 janvier à  10:36 :

      Méritons notre prix !

      Au jugé de la photo, l’une des deux orphelines ne devrait-elle point être plus basse ?? un scandale assurément de discrimination positive qui tend à artificiellement étalonner chaque balloche sur un pied d’égalité.

      bon après, méfiance, à juger de la chose, c’est quasiment une arme de poing !

      Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 14 janvier à  12:35 :

      Arf arf ! Deviendriez-vous enfin drole, Monsieur Salma ? A 55 ans passé, il est plus que temps, mas ne craignez vous pas de froisser la délicatesse de ces dames ??

      Répondre à ce message

      • Répondu par cordebois le 14 janvier à  22:45 :

        Tiens ? Il me semblait que M. Salma était drôle depuis longtemps... Mais enfin, "on ne peut pas rire de tout avec n’importe qui", non ?

        Répondre à ce message

    • Répondu le 14 janvier à  16:16 :

      Seulement si elle est québécoise et qu’elle a des gosses.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 14 janvier à  16:53 :

      Une bourse bien pleine pour se faire des couilles en or ? Si c’était le cas, elle aura vraiment le cul bordé de nouilles !

      Répondre à ce message

  • Dans un souci d’équilibre et afin d’établir une échelle de référence, il faudrait aussi remettre le Prix Couille Molle à un dessinateur, éditeur, patron de presse... ayant démontré sa lâcheté. Sans exclure les femmes, bien entendu.

    Répondre à ce message