Angoulême 2018

  • Le Festival d’Angoulême a changé de nature depuis l’arrivée de Stéphane Beaujean, son directeur artistique qui prend de plus en plus d’assurance. La programmation est plus ambitieuse, plus cohérente, plus ouverte et plus internationale. Elle a particulièrement brillé cette année-ci avec une impressionnante exposition Osamu Tezuka où l’on exposait pour la première fois un grand nombre d’originaux du "Dieu des Mangas", une expo-anniversaire sur Alix également exceptionnelle, une expo sur Casanova qui mêlait originaux de BD et peintures anciennes, etc. Quant au palmarès, il a surpris, surtout avec l’élection de Richard Corben, étonnante et en même temps passionnante, et avec des choix qui continuent à favoriser la découverte et les petits éditeurs.

  • 28 janvier 2018 0 commentaire

    Gratifé d'un Fauve d'honneur, à l'instar de son compatriote Hiro Mashima, Naoki Urasawa bénéficie comme lui d'une exposition très attractive visible à Angoulême qui donne à voir un grand nombre d'originaux. Mais aussi d'apparitions publiques en tout genre, dont cette master class un peu (...)

  • 27 janvier 2018 0 commentaire

    Comme déjà annoncé, Hiro Mashima ("Fairy Tail") a donc été récompensé ce jeudi d'un Fauve d'honneur par le FIBD. Et ce vendredi, il se prêtait volontiers à l'exercice de la "Master Class", sans oublier l'exposition qui lui était dédié. Nous y (...)

  • 24 janvier 2018 28 commentaires

    Le collège d’auteurs qui élit le Grand Prix d’Angoulême a créé la surprise en choisissant Richard Corben, un dessinateur américain de 77 ans, publié depuis plusieurs années en France par le valeureux label alternatif Delirium après avoir été découvert par Métal Hurlant dans les années (...)