Angoulême 2018

  • Le Festival d’Angoulême a changé de nature depuis l’arrivée de Stéphane Beaujean, son directeur artistique qui prend de plus en plus d’assurance. La programmation est plus ambitieuse, plus cohérente, plus ouverte et plus internationale. Elle a particulièrement brillé cette année-ci avec une impressionnante exposition Osamu Tezuka où l’on exposait pour la première fois un grand nombre d’originaux du "Dieu des Mangas", une expo-anniversaire sur Alix également exceptionnelle, une expo sur Casanova qui mêlait originaux de BD et peintures anciennes, etc. Quant au palmarès, il a surpris, surtout avec l’élection de Richard Corben, étonnante et en même temps passionnante, et avec des choix qui continuent à favoriser la découverte et les petits éditeurs.