Belle de nuit - Par Horacio Altuna (trad. B. Joubert) - Delcourt

13 juillet 2015 1 commentaire
  • Une étudiante de la grande bourgeoisie s'offre aux bad boys de la nuit new-yorkaise. Ce {Roméo et Juliette} ultra hot remplit son cahier des charges : des frissons et un scénario qui tiendrait debout même sans les scènes de gymnastique.

Étudiante sérieuse le jour, assoiffée de sexe la nuit... Pour Jessica, chaque jour doit apporter son lot d’orgasmes et de rencontres charnelles. Peu importe le partenaire, quand le désir est là, il n’attend pas ! La donne change lorsqu’elle rencontre José, jeune délinquant d’origine cubaine, et qui lui tombe amoureux de la jeune blonde. Mais un flic véreux fait chanter le beau métis, et il va bien falloir se débarrasser de lui...

Belle de nuit - Par Horacio Altuna (trad. B. Joubert) - Delcourt
© Delcourt 2015

Humour, trame amoureuse presque classique et fil policier : Altuna fait des efforts pour éviter l’alignement de scènes du kama-sutra. Son dessin fait souvent penser à Gillon, notamment pour Jessica, qui manque parfois d’expressivité. Curieusement, l’auteur argentin réussit mieux ses personnages masculins... A cet égard, les seconds rôles ne manquent pas de relief, entre le policier libidineux, le prof déboussolé et le majordome sado-maso.

On pourra noter que la traduction peine à retranscrire la verve excessive d’Altuna, et le choix du titre s’avère plutôt raté (en V.O. Gato signifie chat ou chaton) hormis son manque d’originalité.

Vétéran du milieu BD érotique, Altuna continue à flirter avec le porno, montrant rarement les verges dressées et les orifices offerts. Un côté old-school qui rendra nostalgiques ceux qui l’ont découvert en traduction française dès les années 1980...

RÉSERVÉ AUX ADULTES

(par Guido BACRI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

 
Participez à la discussion
1 Message :