CONversations - Par Jorge Bernstein et Fabcaro - Rouquemoute

27 juin 2018 0 commentaire
  • Les brouteurs, ce sont ces escrocs qui tentent de soutirer de l'argent sur internet en prenant une fausse identité. Tout le monde a déjà reçu un mail d'une séduisante jeune femme en détresse financière ou d'un lointain cousin demandant de payer sa caution. Ce genre de message, personne n'y répond. Personne ? Non ! Car Jorge Bernstein s'y est amusé et dévoile dans "CONversations" ces échanges aussi absurdes que comiques, accompagné par Fabcaro.

Jorge Bernstein est un habitué des éditions Rouquemoute. Après L’Humour Légendaire du truculent Professeur Bernstein et KÅTALÖG, il publie CONversations, et touche encore juste.

Fabcaro, lui, s’est fait connaitre pour Zaï zaï zaï zaï et sortait récemment Et si l’amour c’était aimer ? et Moins qu’hier (plus que demain), tous deux primés Indispensables de l’été 2018 par ACBD.

CONversations - Par Jorge Bernstein et Fabcaro - Rouquemoute
Tuyau de poêle, un classique indémodable.

CONversations avait été mis en prévente sur Ulule, où le contributeur pouvait recevoir comme compensation, entre autres, l’insigne honneur de se faire brouter par Bernstein lui-même !

Pour ceux qui auraient loupé cette opportunité, pas d’inquiétude, ce n’est pas si grave. C’est même mieux pour vous ! En lisant cet album, vous vous rendrez vite compte que Bernstein peut être dangereux quand il s’y met...

L’arroseur arrosé

Son humour est fait de calembours et de troisième degré : quand il ne les vanne pas en jouant sur les mots avec un niveau affligeant, il feint de croire les brouteurs et de tomber dans leur piège pour mieux se jouer d’eux.

Au bout du compte, ce sont les brouteurs qui abandonnent et mettent fin aux CONversations. Bernstein leur parle de sa vie, se fait admirateur transis, ne comprend rien à leurs demandes. Il est tout bonnement insupportable, encore plus que ces arnaqueurs qui vont pourtant loin dans l’insistance !

Malgré ses relances, ses belles interlocutrices ne lui répondront plus jamais...

Et Fabcaro ?

Un humour fin et élégant, tout en subtilité.

Un album composé uniquement de captures d’écran de chat de messagerie aurait pu tomber dans la monotonie et ennuyer. Les planches humoristiques de Fabcaro apportent des interludes bienvenus, bien qu’il nous ai moins fait rire ici qu’à l’accoutumée.

Il ne cesse de le clamer en interview, ce n’est pas un dessinateur ! Ce qu’il aime, c’est avant tout raconter des histoires, créer des situations et écrire les dialogues. Ainsi, le même dessin court sur tout l’album, à peu de variations près.

Le passage des pages de Fabcaro à celles de Bernstein est agréable, l’un rebondissant sur les dialogues de l’autre. Leurs deux humours se conjuguent bien, à quand un nouvel album ensemble ?

Les brouteurs se font souvent passer pour de très belles jeunes femmes, afin de séduire des hommes seuls et leur extorquer de l’argent avec leurs... bons arguments.
Un humour qui court jusqu’à la quatrième de couverture, révélatrice du contenu de l’album.

(par Céline Bertiaux)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander CONversations chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?