Gray Horses - Hope Larson - Peps

30 octobre 2007 0 commentaire
  • Une jeune Française débarque aux USA pour ses études, et essaie de se faire à sa nouvelle vie. Cet album réussit à naviguer de belle façon entre onirisme et réalisme psychologique.

Hope Larson est une de ces jeunes artistes américaines dont le travail semble regarder des deux côtés de l’Atlantique, aussi bien par son style graphique que par ses thématiques.
Dans ce premier album publié en France, Noémie, une jeune étudiante française, vient passer quelques mois dans l’Illinois pour y continuer ses études. Elle y rencontre rapidement Anna, une Américaine d’origine mexicaine, avec laquelle elle sympathise. Noémie passe beaucoup de temps à contempler la photo d’un Français de son âge, alors qu’un jeune Américain la prend en photo un peu partout. Et puis, il y a les rêves que fait Noémie, où un cheval aide une jeune femme en fuite.

Hope Larson ne donne que peu de clefs pour comprendre son personnage, à la fois isolé et sociable, ouvert aux autres et intraverti. Les rêves de Noémie ne sont pas non plus des équivalents clairs de sa vie, ce qui évite les sous-entendus freudiens mal venus. On pourrait dire que le lecteur reste en grande partie en surface, que les personnages lui restent largement extérieurs, mais cela dit sans connotation négative. L’auteure nous donne simplement à voir une tranche de vie sans grand drame.

Gray Horses - Hope Larson - Peps

Le dessin est lui aussi calme et reposant, on pourrait dire rassurant, mais aussi assuré. La narration est peu classique, l’absence de cases n’empêchant pas une lecture très fluide. Tout est rond dans cet album, visuellement parlant : les bords sinueux des images, les bulles qui rejoignent les personnages après moult circonvolutions, les visages des personnages dotés de grands yeux expressifs... Le résultat est parfaitement cohérent avec l’humanisme quotidien qui se dégage de l’histoire racontée, d’autant plus que l’utilisation d’une couleur beige claire apporte elle aussi une chaleur douce à ces pages.

Gray Horses est un album qui peut toucher un public féminin aussi bien que masculin, ou toute personne appréciant les histoires racontées sans pathos, dans lesquelles un personnage entre jeunesse et âge adulte fait quelques choix simples mais importants.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?