Newsletter ActuaBD

Joann Sfar : « Ave, César du Meilleur premier Film ! »

  • Dans un palmarès rendant hommage à Polanski, « Gainsbourg (vie héroïque) », réalisé par Joann Sfar et produit par Marc du Pontavice et Didier Lupfer reçoit le César du Meilleur Premier film, alors que le dessin animé tiré du « Chat du Rabbin » sortira en salle le 1er juin 2011.
Joann Sfar : « Ave, César du Meilleur premier Film ! »
Joan Sfar apparaît plusieurs fois dans "Gainsbourg (Vie héroïque) notamment dans le rôle de Brassens

Décidément la success story de la bande dessinée francophone au cinéma n’est pas prête de s’arrêter. Joann Sfar, figure emblématique de la « nouvelle bande dessinée » qui avait emboîté le pas de Marjane Satrapi (Persépolis, Ed. L’Association, Prix du jury à Cannes 2007), puis de Riad Sattouf (Les Beaux Gosses, Prix du Meilleur Premier Film, 2010) pour réaliser son premier film, Gainsbourg (vie héroïque) (janvier 2010), déjà un joli succès au box office comme en librairie (chez Dargaud), succède à son ami d’atelier lauréat l’année dernière pour rafler à son tour le Prix du Meilleur Premier Film 2011 aux Césars. Y aurait-il un effet « nouvelle BD » dans le cinéma français ? Cela semble se confirmer en effet. Les contempteurs de la « BD Télérama » vont encore dégoiser.

Ceci intervient alors que l’auteur de Chagall (ed. Gallimard) travaille sur les derniers retakes de l’adaptation de sa bande dessinée Le Chat du Rabbin (Ed. Dargaud) qu’il adapte lui-même pour l’écran (sortie prévue en Juin 2011), en le produisant dans sa propre maison de production, Autochenille, qui est aussi celle qui adaptera Aya de Yopougon de son associé Clément Oubrerie (Sc. Marguerite Abouet, Editions Gallimard). Ayant vu quelques minutes du dessin animé, nous pouvons d’ores et déjà vous dire qu’il est… Wow !

Ce prix est-il le résultat d’un opportunisme à tout crin ou d’une mode ? Certainement pas, c’est avant tout une dividende d’un travail acharné. Joann Sfar est l’un de nos meilleurs conteurs contemporains qui a sorti la bande dessinée francophone de ses ornières habituelles. Ce n’est pas la première fois qu’il est adapté à l’écran en 2004. Sa série Petit Vampire (Ed. Delcourt), avait fait l’objet d’une série de dessins animés pour la télévision, avec un succès honorable. Il y faisait ses classes et n’en était pas le réalisateur. Riad Sattouf faisait partie du casting voix.


Le Chat du Rabbin, dessin animé tiré de sa BD que Sfar réalise et produit lui-même, sort le 1er juin 2011

Mais c’est surtout dans le rôle de porte-parole brillant et volubile de sa génération, aiguillon des labels les plus dynamiques de l’époque (Poisson Pilote, Delcourt) cooptant une génération d’auteurs talentueux (Satrapi, Sattouf, Bravo, Blain, Guibert, Trondheim …, presque tous figurant dans Gainsbourg d’ailleurs) comme directeur de collection (Bréal, puis Gallimard) que l’auteur multiprimé (à Angoulême, mais aussi partout ailleurs) à a réussi à réifier le renouveau de la bande dessinée française, en dehors de tout préjugé, et avec un culot consommé.

Dans cet activisme de chaque instant, il y a des hauts et des bas, à boire et à manger, comme il faut s’y attendre, mais il est clair que cet auteur qui fêtera cette année ses quarante ans a un destin à nul autre pareil dans l’histoire de la bande dessinée franco-belge.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les photos du film Gainbourg sont © Universal Pictures International France.

Les images du Chat du Rabbin sont © Autochenille Production - UGC Distribution

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD