Kaput et Zösky - Trondheim - Delcourt

13 février 2003 0
  • Tremblez, habitants de toutes les planètes de l'univers: des envahisseurs terribles s'apprêtent à déferler sur celles-ci et à tout raser, pulvériser, massacrer. Ils ne voyagent que pour détruire, le rictus aux lèvres et le pistolet-laser au poing. On les appelle... "les Zigouilleurs de l'Infini" et ils inspirent la terreur. Enfin, c'est ce qu'ils voudraient bien. Car jusqu'à présent, ça n'a pas très bien réussi. Si vous les rencontrez, tremblez, habitants de toutes les planètes de l'univers. Ca leur fera plaisir. S'il vous plaît. Allez, quoi, faites un effort...

Zösky : Ha ha ha voilà la Terre ! Nous allons raser ce peuple de primitifs de la surface du cosmos.
Kaput : Et manger tous les desserts au chocolat qu’on trouvera...

Kaput et Zöski sont deux extra-terrestres terriblement cruels et méchants. Enfin, surtout Kaput, même si Zösky cache bien son jeu...

Leur seul et unique but dans la vie semble être de détruire le maximum d’êtres vivants et d’amasser le plus de pognon possible...

Ils vont ainsi de planète en planète, fermement décidés à tout casser ou voler. Tout ou presque ! Leur bêtise et leur orgueil ne font en fait que leur attirer un maximum d’ennuis !

Zösky : Regarde, ils sont tout petits et ils ne s’enfuient même pas.
Kaput : Faisons œuvre de charité, partageons nos connaissances. Apprenons-leur ce que sont la douleur et la peur !

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

"Kaput et Zösky" est à la fois une série de dessins animés (diffusés sur France 3) et une série de bande dessinée, basées toutes deux sur les mêmes scénarios. Le dessin simple et expressif fonctionne à merveille dans le dessin animé, et il est rarissime de trouver un tel niveau de cohérence entre les deux medias. Le duo d’envahisseurs grotesques et catastrophiques, se renvoyant les répliques féroces et stupides dans un jeu de ping-pong permanent, est savoureux. Cette série est en fait l’adaptation d’un comics jeunesse jusque là sorti uniquement aux Etats-Unis, et que Delcourt édite pour la première fois en français. Ce qui est une excellente idée. Que l’album ne comporte que 32 pages, par contre, n’est pas une bonne idée. On reste sur sa faim.

Lire un extrait

  Un commentaire ?