La Plus belle femme du monde - Par William Roy & Sylvain Dorange - La Boîte à Bullles

29 novembre 2018 0 commentaire
  • Brillante évocation de la vie d'Hedy Lamarr, actrice glamour des années 1930 à 1950, qui met autant en lumière les aléas du cinéma que les épisodes annexes de sa vie, notamment ses stupéfiantes qualités créatives, dans le domaine des sciences et des technologies.

Loin des caricatures de stars hollywoodiennes, Hedy Lamarr était profondément libre et indépendante. Si sa carrière cinématographique est aujourd’hui un peu oubliée, elle est devenue, juste avant sa mort, célèbre pour ses inventions. William Roy, scénariste de l’album, a comme la plupart d’entre nous découvert le génie qui se cachait derrière l’actrice récemment et maintient l’équilibre dans ce biopic entre la "carrière" et l’intérêt profond qu’avait Lamarr pour les technologies et la créativité à tendance scientifique.

Derrière une forme assez classique de biographie, cette histoire est aussi profondément romanesque, entre la jeunesse d’une juive autrichienne fille de banquier, sa découverte du cinéma et de ses excès, et ces épisodes incroyables ou elle propose d’aider l’armée américaine à gagner la bataille des sous-marins ! Un projet rejeté puis secrètement exploité par les USA, qui annonçait déjà le WIFI d’aujourd’hui !

Le choix des couleurs, plutôt douces, des cases arrondies sans contour, d’un style semi-réaliste plein de charme (ce regard de la star !) est pour beaucoup dans l’éclat du récit. Sylvain Dorange, en accord avec William Roy, a réussi à rendre hommage au Technicolor de l’époque. L’exemple même de l’album qui réunit le fond et la forme, instruit, surprend, et bien sûr et avant tout, émeut.
La Plus belle femme du monde - Par William Roy & Sylvain Dorange - La Boîte à Bullles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Pour compléter l’album, découvrir le documentaire From Extase to Wifi

- Lire également un article du Monde.fr à propos du film

  Un commentaire ?