Le Poids des Nuages - Par Manini et Chevereau - Editions Bamboo

22 juin 2016 1 commentaire
  • A la fin de la Seconde Guerre mondiale, non seulement des nazis allèrent se réfugier en Amérique du Sud mais des responsables politiques, des fonctionnaires ou des industriels soupçonnés d'avoir travaillé avec l'ennemi choisirent également l'exil pour éviter d'avoir à rendre des comptes sur leurs activités pendant l'occupation.

Jean Vatine est l’un de ceux là. Cet ingénieur en aéronautique rejoint Buenos Aires avec l’espoir de créer un chasseur à réaction. Sa rencontre avec Consuela, une jeune pilote de voltige, va lui permettre d’approcher Eva Peron dont le mari dirige l’Argentine de 1946. Associé à un ingénieur allemand, Hans Muller, Vatine va donc entamer la construction du Chimango, un avion à réaction qui s’annonce révolutionnaire. Amour, projets, retrouvailles avec son fils Paul, un as de la guerre de 40, qui a décidé de le rejoindre comme pilote d’essai. Tout semble réussir au constructeur quinquagénaire amoureux.

Mais dans cette course au progrès aéronautique, la concurrence est si rude qu’elle ira jusqu’au sabotage des appareils. A cette compétition féroce viennent s’ajouter des rivalités amoureuses toutes aussi redoutables ! L’aventure industrielle et sentimentale est bien loin de ressembler à un long fleuve tranquille,

Basée sur des faits authentiques et inspiré de l’aventure du constructeur français Dewoitine, cette histoire fait la part belle au romantisme, à l’aventure et à de somptueux ballets aériens. Si la narration reste assez classique, la silhouette des avions est traitée avec autant d’élégance et de finesse que les scènes plus intimistes.

Le Poids des Nuages - Par Manini et Chevereau - Editions BambooDessinateur et scénariste, Jack Manini (La Guerre des amants, Glénat) raconte avec talent l’épopée du constructeur français exilé, un récit nourri de rivalités sans pitié et d’intrigues amoureuses. Le comportement étrange de la fille de la belle Consuela ou les relations ambiguës entre Vatine et son fils enrichissent un récit plein de suspense. Si les histoires d’amour sur fond d’aviation sont monnaie courante en BD, la narration se révèle en définitive captivante et efficace.

Michel Chevereau, au graphisme plutôt traditionnel, se montre finalement à l’aise dans la mise en images de cette chronique un brin nostalgique, qu’il rend parfaitement crédible. Réalisé avec soin, ce diptyque se lit avec plaisir et présente dans le premier tome un cahier documentaire très complet sur les débuts de l’aviation militaire en Argentine. Une caution de plus pour ce récit riche et plutôt bien mené, qui offre au final un moment de lecture agréable.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

© Illustrations – Editions Bamboo 2016

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Commander le premier tome chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :