Newsletter ActuaBD

Milan K. T.1 : Le Prix de la survie – Par Sam Timel et Corentin – Les Humanoïdes Associés

  • Dans une Russie plus vraie que nature, ce thriller politico-financier a un avant-goût de Largo Winch. Mais la qualité du script et celle du dessin en font un des albums « grand public » les plus marquants de l’année 2009. Retenez ces noms : Sam Timel et Corentin. Ils font partie des talents majeurs de la décennie qui s’annonce.

Il y a des éléments qui énervent d’entrée. Le premier : le coup du jeune qui hérite de son père d’une fortune colossale. Depuis Jean Van Hamme et Paul-Loup Sulitzer, on pensait en avoir fait le tour. Il y a aussi les patronymes à peine transparents des personnages principaux : « Khordokov » faisant directement allusion à l’ex-magnat du pétrole russe Mikhaïl Khodorkovski ou encore ce président russe, « Paline », dont le nom est une contraction évidente entre Poutine et Staline. C’est énervant parce que le premier est encore dans les geôles des maîtres du Kremlin et que cette fiction en fait un homme mort ; ça l’est aussi dans le second exemple car le jeu de la contraction des noms évoque en ce qui me concerne, un classique de la propagande nazie, le malfaisant dictateur de Vers les Mondes inconnus, une bande dessinée antisémite d’Auguste Liquois parue dans Le Téméraire en 1943 et dont le patronyme, « Vénine », était déjà une contraction entre « venin » et « Lénine », Les auteurs ne connaissaient probablement pas la référence, mais ils tombent dans le même travers. Passé ces agacements, on pourra dire qu’ils ont au moins la franchise de leurs opinions stigmatisant une éventuelle dérive fascisante de la Russie de Poutine et Medvedev. La réalité est sans aucun doute moins simple que ces chromos et l’on peut légitimement se poser la question de savoir s’il est juste d’associer une telle négativité incriminante au peuple russe. Plein de films font cela, me direz vous. Ce n’est pas une raison.

Une fois ce préambule posé, il faut reconnaître que l’on tient là une bande dessinée exceptionnelle. Le script de Sam Timel dont le dossier de presse nous dit qu’il est « un auteur américain dont « Milan K. » est la première expérience dans le monde de la BD européenne  » se lit avec passion. Son exposition est haletante, sans temps mort, ses personnages extrêmement bien typés et ses psychologies, comme ses dialogues, sonnent justes, de même que sa documentation, précise et crédible.

Milan K. T.1 : Le Prix de la survie – Par Sam Timel et Corentin – Les Humanoïdes Associés
Milan K. T.1 : Le prix de la survie – Par Sam Timel et Corentin
(c) Les Humanoïdes Associés

Que dire aussi de l’incroyable talent du jeune dessinateur de cette série, Corentin. Quelques mises en couleur, un écolage auprès de François Boucq et une histoire courte pour Métal Hurlant sont les seuls maigres faits d’arme de son C.V. Pourtant, son travail est simplement éblouissant. Rythme, clarté, dynamisme, expressivité, variété des registres graphiques… Nous tenons ici un vrai talent que cette aventure un peu trop engoncée dans les clichés ne doit pas nous laisser ignorer plus longtemps.

Déjà remarqué par le jury de présélection d’Angoulême, Milan K. vient d’être retenu parmi les cinq nominés du Prix 2010 de la Meilleur BD adaptable au cinéma ou à la télévision de Monaco. Une révélation.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

 
Newsletter ActuaBD