On a retrouvé l’ancêtre de Spirou.

9 décembre 2004 0 commentaire
  • De quand date la parution du premier numéro du journal de Spirou ? Du 21 avril 1938 répondrait un amateur de BD bien né dont la bibliothèque est pourvue de bonnes références. Que nenni. Nous venons de retrouver l'ancêtre du Journal de Spirou et sa parution est de cinquante ans antérieure à sa date officielle.

On sait que Spirou a été créé à l’initiative de Charles Dupuis qui proposa à son imprimeur de père d’étendre la gamme de ses publications aux illustrés qui, en France, sous l’impulsion de Paul Winkler, le créateur du Journal de Mickey et de Robinson et des éditeurs italiens Cino Del Ducca, Lottario Vecchi et Ettore Carozzo, les fondateurs de Hurrah et L’Aventureux, avaient complètement rénové une presse BD qui n’avait pas bougé depuis la Première Guerre mondiale. Dupuis recruta pour son lancement le Français Robert Velter qui conçut ce personnage, héros-titre du journal, devenu, grâce à Jijé et à Franquin, le symbole de tout le groupe éditorial.

On sait que « spirou » est le mot wallon (le dialecte local du sud de la Belgique) pour désigner un écureuil, animal supposé vif et malin, dont la couleur du pelage se retrouve dans la chevelure poil de carotte du célèbre groom. Ce patronyme régionaliste devint par la suite mondialement célèbre et le mot « Spirou » subsiste aussi bien dans les versions anglaises qu’allemandes de ses aventures. Les historiens jusqu’ici pensaient que Charles Dupuis avait eu seul l’idée d’accoler ce patronyme à son périodique. Or, nos recherches nous ont fait découvrir un rarissime exemplaire d’un bimensuel wallon d’origine liégeoise titré « Li Spirou » dont l’écureuil adorne le bandeau-titre (voir illustration). Il s’agit d’un périodique entièrement écrit en wallon liégeois daté de... 1888, soit cinquante avant la création du magazine carolorégien.

Cette découverte risque de créer une nouvelle crise communautaire en Belgique, les Liégeois revendiquant désormais le lieu de naissance de Spirou au détriment de Charleroi. Le ministre-président wallon, M. Jean-Claude Van Cauwenbergh, connu pour son intérêt pour la BD, sa faconde champignacienne, mais aussi ses origines carolorégiennes, s’interroge sur la suite à donner à cette affaire afin d’éviter que le pays ne tombe dans une division supplémentaire.

On a retrouvé l'ancêtre de Spirou.
Li Spirou
publié en 1888 en wallon liégeois.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?