Santiago - Par B-GNET - Warum Éditions

18 mai 2016 0
  • De l’absurde au Far West : du délire très réussi dans l’ouest sauvage !

Une bande de bandits complètement inefficaces dans l’illégalité écume l’ouest américain à la recherche d’un mauvais coup à faire dans la nouvelle bande dessinée de B-GNET dont l’humour potache fonctionnait déjà à merveille avec Potache ou Saint-Étienne-Lyon.

Composée notamment d’un gros Pablo mexicain écervelé, d’une femme sensible au milieu de ces sauvages, et d’un chef, Santiago, guère plus malin, la joyeuse troupe échoue avec brio tout ce qu’elle entreprend, se mettant à dos à la fois les Indiens, la cavalerie, les bandits, les shérifs et les citoyens lambdas… Leur seul élan de lucidité vient tardivement, quand au détour d’une discussion l’un deux déclare : « Des fois je me demande si on n’est pas trop nuls pour être des bandits ».
Santiago - Par B-GNET - Warum Éditions
Le dessin de B-GNET, malgré quelques petites maladresses, est très expressif et élégant, et ses couleurs sont très réussies. Ce n’est pas du Jijé ou du Giraud, mais certaines scènes n’en sont pas loin. Ce jeune auteur lyonnais, qui a fait ses gammes sur les bancs de l’École Émile-Cohl de Lyonet a participé en 2011 à la supervision de la réalisation de La plus grande bande dessinée du monde dans le cadre du Lyon BD Festival, livre un album vraiment abouti et déjà très maîtrisé !

C’est surtout le ton de l’album qui est remarquable. Les dialogues sont très bien sentis et les seconds rôles bien exploités. L’humour est parfois inégal : certains gags tombent à plat quand d’autres sont intelligemment trouvés. Mais dans l’ensemble, au-delà des multiples rebondissements, c’est un vrai bijou de non-sens !

C’est un peu Kaamelott au Far West et, pour peu que l’on aime ce type d’humour noir et d’absurde, on se marre franchement !

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?