Newsletter ActuaBD

« Tendre banlieue » de Tito en romans !

  • Le phénomène est devenu une habitude, c'est même un indicateur de succès : quand une série de BD atteint une certaine notoriété, elle est aussitôt adaptée en romans pour la jeunesse : Titeuf, Cédric, Lanfeust de Troy, Alix sont autant de personnages qui font actuellement l'objet de novellisations.

Le parcours de Tito et simplissime : Après des débuts avec la série Jaunes sur un scénario très politisé du scénariste belge Jan Bucquoy (avant qu’il ne devienne cinéaste) et quelques albums chez Glénat, il publie seul cette fois, chez Casterman, des chroniques villageoises recueillies dans la série Soledad.

C’est dans le magazine du groupe catholique Bayard qu’il commence à publier en 1982 la série Tendre banlieue, une chronique des adolescents des cités. Le trait est photographique, le propos dégouline de bonnes intentions, mais force est de constater que la série a trouvé son public tant elle s’attache à coller à la réalité de l’univers qu’elle met en scène. Ce nouvel avatar d’une collection par ailleurs plébiscitée par les enseignants, vient sans doute à la rencontre d’une demande des milieux scolaires.

Les Yeux de Leïla, une histoire d’amours adolescentes traitant également d’analphabétisme, Le Prof racontant les déboires d’un enseignant atteint du sida, et Virginie, l’histoire d’une jeune sourde vivant recluse chez sa grand-mère sont les trois premiers épisodes d’une saga marquée par l’apprentissage de la tolérance et des bons sentiments. Le monde a changé depuis Le Club des Cinq !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD