Une Tragédie grecque - Par Bartoll et Nicaise - Edition Bamboo

8 juin 2013 0 commentaire
  • À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, l’économie et les échanges commerciaux vont connaître une extraordinaire prospérité. Un contexte particulièrement favorable pour les armateurs qui comprennent assez vite l’importance qu’allait prendre le pétrole à l’échelle planétaire.

Un moyen pour faire fortune grâce à ce que l’on n’appelait pas encore la mondialisation. Golden boy et symbole de cette période, Aristote Onassis, toujours à la recherche de bonnes affaires, va défrayer la chronique aussi bien dans les pages économiques des journaux, que dans la rubrique people.

Après avoir fait fortune en Argentine, sa famille va acheter après la guerre de nombreux bateaux et se constituer ainsi une flotte importante devenant une des plus grosses fortunes de la planète. Mais Onassis va trouver sur sa route un redoutable concurrent en la personne de Stavros Niarchos, lui aussi armateur d’origine grecque, lui aussi très ambitieux, homme de pouvoir comme lui. Entre les deux géants va naitre une véritable guerre non seulement commerciale mais aussi... sentimentale : pouvoir sur le monde, les hommes et... les femmes !

Une Tragédie grecque - Par Bartoll et Nicaise - Edition Bamboo
Entre chronique People...

Les deux hommes ont en effet épousé les filles du richissime armateur Livanos ; les deux sœurs se retrouveront vite otages de la compétition féroce entre les deux financiers. Aussi bien Tina la cadette, mariée à Onassis, qu’Eugénie épouse de Niarchos, elles suivront toutes deux des itinéraires faits de mensonges, trahisons et d’humiliation. En dépit de leur existence mondaine, elles iront de dépression en consommation excessive d’alcool pour déboucher chacune sur une fin tragique.

Le parcours des deux femmes sert donc de toile de fond au portrait sans complaisance d’Onassis, affairiste inventeur de la Jet Set, promoteur de Monaco. Le milliardaire usa de séduction et de manigances pour devenir une des personnalités les plus en vue des années 1950 à 1970. Il travailla toute sa vie pour étendre son pouvoir aussi bien par la puissance économique que par la conquête des femmes les plus célèbres de l’époque.

Dans ce récit apparemment bien documenté, on croise aussi bien les grands de la "planète Sixties", de Jackie Kennedy à Maria Callas ou Grace Kelly, que le ténébreux John Edgar Hoover, patron de la CIA dont le rôle ne fut pas négligeable dans de multiples affaires.

Avec ce dytique Jean Claude Bartoll et Viviane Nicaise nous dressent le portrait d’une époque. On aurait tort de réduire cette saga à une simple chronique glamour : l’étude des personnages y est non seulement sensible mais aussi sans complaisance, s’attardant sur le destin fracassé de Tina et Eugénie, deux tranches de vie sacrifiées au nom de l’ambition. Une chronique financière et mondaine qui tourne à la tragédie... grecque en raison de l’origine des quatre principaux protagonistes.

et duel économique sans pitié !

Ancien reporter Jean-Claude Bartoll apporte un éclairage journalistique à un scénario tendu entre histoire et romanesque, tragédie et reportage.
Viviane Nicaise a déjà publié une dizaine d’albums, son style épuré sert admirablement le propos de cette histoire au style lisse et glacé qui renvoie à l’esthétique des revues people et révèle la froideur de passions dévorantes, des postures sans scrupule qui animent les héros de cette tragédie.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

© Illustrations Bartoll & Nicaise– Editions Bamboo 2013

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?