Newsletter ActuaBD

Une balle dans la tête T1 - Par Corbeyran et Jef - Editions Emmanuel Proust

  • Éric Corbeyran rejoint les éditions Emmanuel Proust en signant un récit politique et fantastique sur fond de guerre irlandaise.

Le scénariste du Chant des Stryges fait une entrée remarquée chez Emmanuel Proust avec un diptyque particulièrement prometteur.

Au cours des années 1970, l’Irlande est en proie à une véritable guerre civile opposant Catholiques et forces de l’ordre britanniques. Lors de l’un de ces affrontements Nick, leader catholique, est touché à la tête et entre dans un profond coma. Son frère Graham, personnage, violent et extrême dans ses positions et ses réactions, veut reprendre le groupe en main en envisageant une opération punitive et sanglante.

Une balle dans la tête T1 - Par Corbeyran et Jef - Editions Emmanuel Proust

Angus, chargé d’infiltrer les milieux terroristes se retrouve brutalement confronté à Graham et cherche à le dissuader. Ce policier solitaire, écorché par la vie traîne un lourd passé que ne parvient pas à lui faire oublier la belle Darat. Au fil du récit, on découvre à quel point son itinéraire et ses origines sont jalonnées de drames et de souffrances personnelles. Angus semble néanmoins doué d’étranges capacités mystiques. Il compte utiliser des incantations occultes pour retrouver qui a tiré sur Nick. Dans quel but ?

Cette histoire riche en portraits sensibles nous fait pénétrer au cœur des conflits qui opposèrent militants catholiques. Il nous décrit aussi des policiers contraints de rétablir l’ordre au prix souvent de choix ambigus et difficiles. États d’âme, contradictions et mauvaise conscience des uns et des autres sont particulièrement présents dans cet album.

Dans ce premier tome, les références au surnaturel et au fantastique restent encore discrètes mais leur apparition progressive laisse percevoir une évolution du récit pleine de bouleversements et de surprises.

Qui est Angus ?Éric Corbeyran signe là un scénario où chaque protagoniste apparaît profondément humain avec ses contradictions, ses fragilités, instrument d’enjeux et de forces qui le dépassent. Marqués par leurs destins personnels, imprégnés d’un contexte social et culturel fort, les personnages donnent à ce récit un sentiment de grande authenticité.

Cette plongée dans l’Irlande des années 1970 nous est restituée avec beaucoup de réalisme par Jef, jeune dessinateur lyonnais auteur de L’épée noire du Pentaskel (Albin Michel).

Le recours à un hyperréalisme très maîtrisé et des jeux d’ombre et de lumière rend le récit efficace et sensible. Les ambiances enfumées, sombres et pesantes, nous font pénétrer de plain-pied dans un univers très crédible dans lequel sont appelées à intervenir de mystérieuses forces dont on perçoit déjà la présence dans les recoins obscurs des vignettes de ce récit haletant et réussi.

On attend le second tome avec impatience !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD