Easy Likers – Pit – Éditions Tartamudo

8 octobre 2018 0 commentaire
  • Avec la popularisation du numérique et en particulier des réseaux sociaux, une nouvelle forme de communication à coups de hashtags, d'émojis et de « likes » a vu le jour, entraînant aussi de nouveaux rapports entre les individus. Easy likers s'attarde avec humour sur ces évolutions, et notamment sur leurs travers dans une grille de personnages cocasses.

Il suffit de se replonger quelques années en arrière pour se rendre compte de la manière dont les réseaux sociaux ont envahi notre espace quotidien : difficile de résister à checker ses mails au moment d’une pause-café, ou de ne pas partager (pardon, sharer) sur l’un de ses nombreux comptes d’autopromotion la dernière bizarrerie croisée dans la rue. On peut facilement se reconnaître dans cet album, surpris que l’on est parfois à constater sa dépendance aux réseaux sociaux, sa recherche de popularité, ou sa curiosité plus ou moins assumée pour un regard critique sur la vie des autres. À défaut, on y retrouvera à coup sûr un collègue, un membre de sa famille ou un ami.

De la personne qui vit par procuration sur Internet à celle dont le narcissisme la pousse à la recherche d’audience dès le petit déjeuner, en passant par la dépendance aux fils d’actu ou la consultation des sites pornos, on a ici affaire à une large galerie de personnages dont on se demande s’ils sont excentriques ou terriblement réalistes.

Easy Likers – Pit – Éditions Tartamudo

Les gags sont inégaux, mais bien souvent, c’est percutant. Le style illustratif est à l’image des émoticônes : simple, très coloré, inspiré de la culture « pop ». L’auteur, Pit, de son vrai nom Pierre Bléhaut, est dessinateur, illustrateur et info-graphiste. Après avoir auto-édité un roman en 2016, La Liste des commissions, il publie ici sa première bande dessinée. On peut liker et partager sans problème !

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage chez Amazon ou FNAC

  Un commentaire ?