Festival BDFIL de Lausanne : quelques expositions de la 14e édition

16 septembre 2018 0 commentaire
  • Le festival attire d'abord pour ses expositions. Autour d'un artiste mis à l'honneur, cette année le Britannique Dave McKean, d'autres sont invités pour un retour sur leur travail ou pour des créations inédites. L'occasion de découvrir ou redécouvrir des œuvres, se plonger dans l'histoire de la bande dessinée ou d'admirer le résultat d'étonnants défis.

Comme nous vous l’annoncions dès cet été, la 14e édition du festival BDFIL de Lausanne permet de voyager dans le temps et dans l’espace. Les principales expositions, situées à l’Espace Romandie, place de la Riponne, restent visibles jusqu’au lundi 17 septembre à 18 h. Elles sont par ailleurs prolongées par d’abondants dossiers publiés dans la revue Bédéphile #4, pourvus d’une riche iconographie. Retour, forcément partiel mais en images, sur les principales expositions... Nous reviendrons certainement sur les autres, porteuses de réflexion sur l’avenir de la bande dessinée.

Rétrospective Dave McKean

Dave McKean bénéficie du plus ample espace d’exposition : il est l’invité d’honneur ! Ses peintures et dessins, très picturaux, empruntant au romantisme comme à l’expressionnisme, impressionnent. Portraits, grands formats et scènes minutieuses sont la preuve d’une rare dextérité. Le tout crée une ambiance fantasmagorique, parfois sombre voire cauchemardesque, parfois plus légère voire ludique.

Festival BDFIL de Lausanne : quelques expositions de la 14e édition

Mandryka et le concombre masqué

Nikita Mandryka, le créateur du concombre masqué et et autres grosses légumes pas prétentieuses, a lui aussi droit à un espace dédié uniquement à son œuvre. C’est la première fois que cela arrive en Suisse, lui qui y réside depuis plus de vingt-cinq ans ! Une belle façon de se replonger dans son univers moins absurde qu’il n’y paraît et qui soulage, toujours, les âmes lasses.

L’Aéronef électrique

Les trois dernières planches de L’Aéronef électrique avait été écrite en 1985 par Jacques Lob pour Georges Pichard. Restées inédites, BDFIL a demandé à douze dessinatrices et dessinateurs de les créer. En résultent douze versions originales, respectant les contraintes du scénario mais rappelant aussi la personnalité graphique de chacun. David B., Paolo Bacilieri, Dominique Bertail, Blutch, Joko, Yannis La Macchia, Mandryka, Catherine Meurisse, Frederik Peeters, René Pétillon, Jean Solé et Emilio Van der Zuiden ont donc dessiné. L’ensemble de leurs planches sont à retrouver dans la revue Bédéphile !

Sundays & Dailies : la bande dessinée dans la presse américaine

La bande dessinée doit beaucoup à la presse nord-américaine. Grâce aux syndicates, qui permettaient une très large diffusion des strips quotidiens et hebdomadaires, la bande dessinée est restée un art véritablement populaire. Ce qui n’empêcha pas - au contraire ? - une création dynamique, graphiquement innivante et qui demeure aujourd’hui une source d’inspiration indispensable. BDFIL présente quelques pages issues des collections du Centre BD de la Ville de Lausanne. C’est fascinant et donne envie d’en voir plus : il y aurait de quoi faire une belle publication !

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Tous les dessins sont © leurs auteurs. Photographies © Frédéric Hojlo.

BDFIL – Festival international de bande dessinée de Lausanne
14e édition du jeudi 13 au lundi 17 septembre 2018
Lausanne (Suisse)
Tél. : + 41 (0)21 312 78 10, info@bdfil.ch
www.bdfil.ch
www.facebook.com/bdfil
www.twitter.com/BDFILausanne
www.instagram.com/bdfil.lausanne

Lire également sur ActuaBD :
- Dave McKean, invité d’honneur et auteur de l’affiche de la 14e édition de BDFIL à Lausanne
- À Lausanne, BD-FIL met le feu au lac
- 14e édition de BDFIL à Lausanne cette semaine : un festival éclectique et ouvert

  Un commentaire ?