Glénat et Marvel font revenir Conan sur le devant de la scène BD

5 février 2018 10 commentaires
  • Depuis quelques années, les écrits de Robert E. Howard se découvrent une nouvelle jeunesse. L'année 2018 marque le grand retour de Conan au premier plan de l'actualité BD... Notamment chez Glénat en mai prochain.

Créé en 1932 par Robert E. Howard dans le célèbre magazine pulp Weird Tales, Conan est une des figures les plus populaires de la Fantasy. Depuis quelques années, Patrice Louinet, expert reconnu de l’auteur texan, a réalisé un véritable travail d’orfèvre en présentant au public l’ensemble des nouvelles de l’auteur dans ce dernier domaine, publiées en recueil aux éditions Bragelonne. C’est tout un pan de cette culture littéraire qui est réapparu devant nos yeux grâce à lui.

Cette actualité s’est accompagné de divers projets, plus ou moins heureux, autour de Conan : un film sorti en 2011 réalisé par Marcus Nispel, des jeux vidéo, un jeu de plateau, etc. Cependant, la bande dessinée -qui a pourtant fait beaucoup pour la notoriété du Cimmérien- restait sagement dans son coin, attendant son heure... Elle semble désormais être arrivée...

L’héritage Marvel

C’est par le biais d’un communiqué sobre que l’éditeur Marvel a annoncé en début d’année qu’il récupérait la licence Conan pour la faire revivre en bande dessinée. À l’instar de Star Wars, Conan est partie intégrante de l’histoire de Marvel. On se rappelle que l’éditeur avait publié plus de 650 numéros du personnage entre 1970 et 2000. Des noms aussi prestigieux que Barry Windsor-Smith, John Buscema ou Neal Adams ont œuvré à faire vivre le personnage.

Les amoureux de l’œuvre de Robert E. Howard souligneront le fait que le personnage à la sauce Marvel a certainement plus imprégné le film de John Milius et la mémoire collective que les nouvelles de l’auteur Texan. Preuve de l’importance prise par les comics.

Au tournant des années 2000, l’éditeur Dark Horse s’était démené pour proposer de nouvelles histoires ou adaptations de Conan, comme il l’avait fait pour Star Wars. On retient par exemple le travail effectué par Brian Wood. Mais cette histoire -même scénario que pour Star Wars- prend fin.

Glénat et Marvel font revenir Conan sur le devant de la scène BD

À partir de 2019, c’est bien Marvel qui posera son logo sur les comics Conan. C.B. Beluski, éditeur en chef de la Maison des Idées, se montre excité de faire vivre cet héritage. Pour l’instant, aucune équipe créative et projet (adaptation ? Nouvelle histoire ?) n’ont été annoncés.

Ceux qui se rappellent de l’excellente histoire à l’accent si Howardien, "Thor - Le Massacreur de Dieux" (republiée en France chez Panini Comics le 7 février), se mettent maintenant à rêver de nouvelles histoires Conan écrites et dessinées par le formidable duo de l’Américain Jason Aaron et du Croate Esad Ribić. Cela tombe bien, l’éditeur a confié à ce dernier le visuel d’annonce du retour de Conan chez Marvel. Bonne pioche !

Glénat mise sur Conan en 2018

Tandis du retour de Conan chez Marvel aux États-Unis est une surprise qui joue autant la carte de l’excitation que de la nostalgie, Glénat a surpris son monde en annonçant la sortie européenne de douze bandes dessinées Conan pour les mois (et les années) à venir.

À l’instar des histoires Mickey Mouse publiées par Glénat, chaque album sera l’occasion de découvrir un duo d’auteur sur une adaptation d’un texte de Robert E. Howard. Glénat souhaite laisser libre court aux auteurs de proposer leur propre version de Conan tout en faisant découvrir aux lecteurs des histoires géniales mais parfois méconnues. Les deux premières adaptations sont prévues pour mai 2018.

  • La Reine de la Côte Noire écrit par Jean-David Morvan et dessiné par Pierre Alary.

Synopsis : Poursuivi pour avoir tué un juge, Conan trouve refuge in extremis sur un navire marchand. Mais peu de temps après avoir appareillé, le Cimmérien et ses nouveaux compagnons doivent faire face à une menace : les pirates de la légendaire Bélit, autoproclamée Reine de la Côte Noire ! Après un combat éprouvant, Conan fait sensation auprès de sa terrible adversaire qui ne tarde pas à tomber sous le charme. Elle voit en lui celui qu’elle a toujours attendu, le roi pirate qui mènera ses hommes à la gloire…

  • Le Colosse Noire écrit par Vincent Brugeas et dessiné par Ronan Toulhoat.

Synopsis : Établi dans la cité de Khoraja, Conan tente sa chance au service des mercenaires d’Amalric. Dans l’attente du combat il mène une vie d’homme de troupe ordinaire, buvant et batifolant dans les tavernes. Le destin le rattrape un soir alors qu’ils rencontre par hasard Yesmala, princesse et régente du Royaume en personne. Elle aurait vu Conan en rêve : les dieux l’ont désigné comme le général qui doit mener ses armées contre les hordes démoniaques du sorcier Nathok. De simple soldat, Conan devient le seul espoir de tout un Royaume.

Chaque tome sortira en couleur (14,95 euros) et en noir & blanc (29,50 euros) pour le plus grand bonheur des fans. En plus de la bande dessinée, Patrice Louinet y signera des introductions critiques et un cahier d’illustration complètera le volume.

Reste à attendre les noms et les titres des adaptations à venir du côté de Marvel. Pour l’instant, nous savons déjà que le troisième tome est une adaptation de l’une des nouvelles les plus intéressantes de Robert E. Howard : Au delà de la rivière noire. Mathieu Gabella et Anthony Jean sont en charge du projet.

Le mythe Conan est de retour, pour notre plus grand plaisir !

Documents

(par Clément DUVAL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Bonjour Glénat Anne ce des nouveaux Conan .super mais pourquoi ne p s faire de nouvelles aventures ? La reine de la cité noire ou le colosse noir ont déjà fait l’objet de bd. Cdt

    Répondre à ce message

    • Répondu par Clément DUVAL le 5 février à  21:00 :

      Glénat veut certainement capitaliser sur les textes les plus connus du personnage.
      Personnellement, j’attends énormément "au delà de la rivière noire", une de mes nouvelles préférées de Robert E. Howard !

      Répondre à ce message

    • Répondu par JDMorvan le 6 février à  16:24 :

      Bonjour,
      tout simplement parce que les Conan écrits par Howard (les seuls vraiment intéressants) sont dans le domaine public. Le but est de rendre hommage à cet homme que je considère comme un aussi grand écrivain que Lovecraft ou Tolkien.
      Finalement, je suis dans la suite de ce que j’avais fait avec Ex-Libris chez Delcourt. Conan a justement été galvaudé par de nombreuses histoires moins intéressantes que les récits originels.
      Revenir vers ces derniers, c’est restituer le vrai Conan.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Clément DUVAL le 6 février à  19:29 :

        Attention, il me semble que c’est plus compliqué que cela.
        Les écrits de Howard sont dans le domaine public aux Etats Unis mais de nombreux termes sont des marques déposés (Conan, Kull, etc).
        Du coup, il ne me semble pas que cela soit si simple d’adapter une histoire en mettant le terme "CONAN" sur la couverture. Les droits reprennent alors leurs droits...

        Répondre à ce message

        • Répondu par JDMorvan le 7 février à  12:00 :

          Croyez bien que l’on s’est renseigné longuement avant de le faire.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Clément DUVAL le 7 février à  13:07 :

            Bonjour,

            Oui, je me doute, pas de soucis avec ça. J’avais mal formulé ma phrase. :)

            Je pensais que c’était plus compliqué d’adapter du Howard, merci pour l’éclaircissement !

            Au plaisir de vous lire.

            Cdlt,

            Clément

            Répondre à ce message

            • Répondu par JDMorvan le 7 février à  20:35 :

              Merci à vous, Clément.
              En fait oui, c’est compliqué car la loi n’est pas dans la même dans tous les pays. Et il est évident que ceux qui vendent les droits (qui ne sont pas de la famille de Howard, je tiens o le préciser) n’ont pas envie de ce précédent.
              Aussi, au moindre faux-pas, ils peuvent réagir.
              Mais pour ce qui est des vraies histoires de Conan écrites par Howard, il n’y a rien à faire : C’est dans le domaine public.
              Mais je ne me risquerais pas à inventer de nouvelles histories... En achetant la licence, Marvel a le droit de le faire, en revanche.

              Répondre à ce message

        • Répondu par JDMorvan le 7 février à  12:01 :

          Ps : Conan étant un prénom, il ne peut aucunement être déposé. "Conan le barbare" est déposé, mais ce n’est pas le titre de Howard, donc aucun problème.

          Répondre à ce message

  • Une excellente nouvelle et inespérée .

    Cette énième adaptation des textes de Howard ne me dérange absolument pas. Du moment que la qualité est au rendez-vous.

    Je possède les trois tomes de chez Bragelonne. Si ce que Glénat va nous proposer est à la hauteur des ouvrages présentés par Patrice Louinet, nous allons nous régaler dans le respect de l’auteur et de son personnage. Et en Français, cela ne fera pas de tort.

    On peut nous tenir en haleine avec des histoires connues si les ambiances et l’art graphique nous immergent avec science dans ce monde fantastique.

    Répondre à ce message