L’Année de la chèvre/l’Année du dragon - Par Vanyda & F. Duprat-La Boîte à Bulles

24 février 2017 3 commentaires
  • Moment de bascule dans la vie d'un couple de trentenaires : tentations ou renoncements ? La finesse des auteurs de l'année du dragon, réédité pour l'occasion, de retour pour cette chronique sociale douce-amère.

C’est le grand virage pour Bernadette et Franck : doutes professionnels, lassitude du quotidien, incertitudes autour d’un troisième enfant... Le couple tangue malgré un lien qui semble toujours aussi fort. Tandis que Franck ergote à propos d’une opportunité de travail, Bernadette se remet au sport et tape dans l’œil de son charmant coach...

Chèvre, dragon : l’astrologie chinoise est toujours d’actualité pour Vanyda et Duprat, qui redonnent vie aux personnages créées en 2003. Cette fois, François Duprat prend en charge l’essentiel des illustrations, tandis que Vanyda dessine les scènes oniriques reprenant les thèmes de la Chèvre (notamment celle du fameux M. Seguin). Un partage des tâches qui inverse celui de l’Année du Dragon, où Vanyda officiait au pinceau, et Duprat la relayant pour des planches avec.... le dragon évidemment.

L'Année de la chèvre/l'Année du dragon - Par Vanyda & F. Duprat-La Boîte à Bulles
© la boîte à bulles 2017

La réédition des premiers émois sentimentaux et familiaux de Franck (et dans une moindre mesure, Bernadette) permet à la fois de reprendre le fil d’une construction de vie adulte, et d’apprécier l’évolution des auteurs. Si les couleurs demeurent assez limitées et surtout axées sur des ambiances générales, le jeu de dialogues doux-amers était déjà bien installé il y a 15 ans, et surtout, Duprat et Vanyda y montraient un vrai amour de leurs personnages. Sans oublier de jolies images de Lille, pas si souvent croquée en BD, et ces plongées dans les milieux de l’éducation à la fois réalistes et sans clichés.

Si les hésitations des personnages n’ont pas toujours une grande originalité, le charme opère toujours, et les scènes finales, qu’il s’agisse de l’Année de la Chèvre ou du Dragon, réservent de jolies surprises.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Votre chronique n’est pas très claire je trouve.
    "C’est le grand virage pour Bernadette et Franck : doutes professionnels, lassitude du quotidien, incertitudes autour d’un troisième enfant... Le couple tangue malgré un lien qui semble toujours aussi fort. Tandis que Franck ergote à propos d’une opportunité de travail, Bernadette se remet au sport et tape dans l’œil de son charmant coach..."

    Vous parlez de Frank le héros de l’Année du Dragon comme s’il était le compagnon de Bernadette dans l’Année de la Chèvre alors que le mari de cette dernière se nommé Simon.
    Le seul point commun entre Dragon et chèvre, c’est Bernadette. Pas de Frank à l’horizon... Ni marié à Bernadette, ni présent tout court dans cet album.
    _

    Répondre à ce message

    • Répondu le 25 février à  11:49 :

      Mais ce n’est pas très clair.

      Répondre à ce message

      • Répondu par R.G le 3 mars à  15:09 :

        Je conçois qu’un personnage du nom de Frank et un personnage du nom de SImon, ça ne soit "pas très clair" comme différence.
        C’est d’autant plus obscur que dans l’album, on évoque "tu sais ton ex Frank... blabla". A ce moment là, on se dit forcément que le mari et l’ex sont la même personne du coup, c’est logique.

        Répondre à ce message