Le monde décalé de Ben Dessy

27 juin 2013 0 commentaire
  • Macadam Valley, c'est un monde où règnent l'absurde, le non-sens, le second degré, les jeux de mots, l'humour noir et le mauvais goût. Tout ce qu'on aime !

Si vous n’avez jamais entendu parler de Ben Dessy, il est temps de vous procurer son premier album que les éditions Même pas mal ont eu l’excellente idée de publier dans un format à l’italienne.

Ben Dessy est un jeune auteur belge de 26 ans ; il a lancé début 2012 son blog Macadam Valley, pour lequel il a obtenu le Golden Blog Award, récompensant le meilleur blog BD de l’année. Et on peut dire que c’est franchement mérité, tant ce recueil de strips nous plonge vers des sommets d’hilarité grâce aux diverses qualités que combine l’univers ainsi créé.

Le monde décalé de Ben Dessy

Dans cette ville qui semble paisible avec ses personnages à l’allure bonhomme, il ne se passe en réalité rien qui entre dans le domaine de la logique ou de la rationalité. Ben Dessy met en scène des situations quotidiennes dont il fait soudainement ressortir la fragilité ou l’étrangeté, entre noirceur et aberration.

Le style assez simple, en noir et blanc, et présente l’immense avantage d’être immédiatement lisible : même en regardant distraitement, on sait ce qui se passe. Cela est peut-être dû au format privilégié par l’auteur : le strip à 3 cases, qui ne permet pas de se perdre en fioritures et offre la possibilité de concentrer immédiatement l’attention sur l’idée-force des gags.

En l’occurrence, ceux-ci aiment à bousculer les conventions sociales : des enfants d’un rare cynisme et conscients des hiérarchies et dominations sociales de leur environnement, des parents dont l’éducation est très permissive, des valeurs familiales bafouées, l’autorité parentale remise en cause, bref, de fameux ingrédients pour faire de Macadam Valley une société décadente. Tout y est prétexte à plaisanterie : les prostituées, la maladie, la vieillesse, les défauts physiques, les ratés sexuels, ce qui constitue sans doute le meilleur moyen de désamorcer ces questions dont l’évocation est bien souvent délicate.

Enfin, les jeux sur les mots donnent envie de se replonger dans des cours de philosophie du langage pour comprendre de quelle manière le langage n’est pas qu’une source de pensée et de communication, mais aussi un facteur d’impensé et d’incompréhension, ce qui permet à Ben Dessy de multiplier les situations de décalages entre signifiant écrit et signifié dessiné, en s’engouffrant dans les brèches permises par l’imperfection des mots et de leur sens.

À l’issue de cette lecture, outre qu’on regrette que l’album soit un peu court, on sent poindre la stabilisation du caractère des personnages les plus récurrents, ce qui donne envie de vite découvrir la suite des aventures de cette cité qui font tant rire... Pour les plus impatients, le blog de Ben Dessy est régulièrement alimenté par de nouveaux dessins : Macadam Valley

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Macadam Valley - Par Ben Dessy - Même pas mal

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?