Les Fantômes de Ermo et les albums "libres d’images" de Bruno Loth

30 novembre 2017 0 commentaire
  • Après Dolorès, Bruno Loth évoque à nouveau la Guerre d'Espagne, cette fois au coeur du conflit, à travers les yeux d'un orphelin embarqué dans un cirque itinérant. Vaste fresque fourmillant de personnages réels et fantasmés, avec une grande sympathie pour les anarchistes combattants.

Un jour, Ermo saute dans le camion d’une troupe de cirque pour échapper à sa misère et donner un but à sa vie. Autour de lui, deux bonnes étoiles : les fantômes de ses parents décédés, autant conseillers que véritables acteurs, le défunt papa pouvant se saisir des objets où qu’il soient.

S’intégrant dans le spectacle, Ermo va vite découvrir l’Espagne en guerre : en 1936, les fusils sont déjà sortis, tandis que Franco prépare son coup d’état. Pour Sidi le magicien et les autres, devenus la nouvelle famille de l’adolescent, il est temps de s’engager. Et leurs idées les rapprochent des anarchistes de la CNT, gérant plusieurs villes espagnoles, et prêts à en découdre avec les franquistes.

Les Fantômes de Ermo et les albums "libres d'images" de Bruno Loth
Bruno Loth, très présent dans les salons de BD s’autopublie sous le label "Libres d’images", et coédite ici avec La Boîte à Bulles.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

JPEG

Deux épais volumes, une plongée dans le chaos de la deuxième République d’Espagne à la si brève existence, ce diptyque de Bruno Loth est à la fois son album le plus réussi et son projet le plus ambitieux. Les aspects essentiels de ce conflit trouvent une place dans le récit : les différents groupes qui s’opposent, plus ou moins violemment, des socialistes aux anarchistes, en passant par les communistes tendance Staline et leurs adversaires trotskistes, le rôle essentiel des femmes, le soutien fasciste, allemand et italien, à Franco, les brigades internationales, la haine de l’Église...

Certes, Loth donne une image particulièrement angélique des anarchistes, et minimise les tensions entre les différentes milices républicaines, qui ont grandement facilité la victoire de Franco. Et les Brigades Internationales n’arrivent qu’en toute fin de deuxième volume... Mais les personnages historiques, notamment Durruti, leader anarchiste charismatique, vivent avec une belle prestance sous son trait.

C’est cette succession de leaders presque romantiques qui donne son souffle à ces deux albums, venant nourrir cette production BD autour de la guerre d’Espagne. Un mouvement éditorial essentiellement français, dont le filon ne semble pas vouloir se tarir.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Les Fantômes de Ermo, volumes 1 et 2 - Par Bruno Loth - La Boîte à Bulles

- Commander le volume 1 sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

- Trouver les autres ouvrages de Bruno Loth sur LIBRES D’IMAGES

Commander le volume 2 sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Du même auteur :
- Dolorès
- Apprenti (Mémoires d’avant-guerre)
- Ouvrier - Mémoires sous l’occupation vol.1 et vol.2
- John Bost, un précurseur - Par Vincent Henry & Bruno Loth

  Un commentaire ?